Tout sur Jean-François Copé

Ce n'est pas la première fois qu'un seul groupe compte autant de députés, mais c'est la première fois qu'autant d'élus sont ignorants des arcanes de la république.

En attendant les verdicts de la justice et de l'opinion, le candidat de la droite à la présidentielle veut mater la fronde de ses amis politiques, loyaux face caméra et assassins en privé.

Jean-François Copé, ex-chef du parti de droite français UMP (opposition), a été inculpé mardi d'"abus de confiance" dans une affaire liée à un dépassement illégal des dépenses de campagne présidentielle 2012 de Nicolas Sarkozy, a indiqué une source judiciaire.

L'ancien président français Nicolas Sarkozy a demandé à François Fillon et Jean-François Copé, qui se disputent la présidence de l'UMP, premier parti de la droite française, de trouver une solution à la crise "avant mardi", faute de quoi il dira "publiquement" qu'ils sont "disqualifiés" pour diriger le parti, selon des sources UMP.

Scission au Parlement, menace judiciaire : le camp Fillon a sorti mardi l'artillerie lourde dans sa lutte fratricide avec le camp Copé pour obtenir une nouvelle élection du président de l'UMP, première formation de la droite française en décomposition accélérée.

La commission des recours de l'UMP a confirmé lundi la victoire de Jean-François Copé sur François Fillon à la présidence du parti conservateur français, premier parti d'opposition, mais ces résultats ont été aussitôt contestés par ce dernier dénonçant un "coup de force" de son rival.

Depuis la sortie controversée ce dimanche de Nicolas Sarkozy sur une révision des accords de Schengen, la polémique fait rage au sein du Parlement européen. Le président français a été accusé d'être de l'extrême droite par Guy Verhostadt, le chef de groupe des libéraux au Parlement européen. Jean-François Coppé a surenchérit ce mercredi, se disant "indigné" par les manoeuvres politiciennes de quelques députés de gauche et d'extrême gauche.