Tout sur Gare du Midi

Sans doute est-ce un petit miracle : ce jour-là, à Bruxelles, la violence ne fait aucun mort. Mais il s'en faut de peu. Car ce jour-là, à Bruxelles, les luttes sont passionnées. "A tout instant, des corps roulent sur le sol, on emporte des blessés", écrira un homme de presse. "Il y eut çà et là des bagarres formidables, le sang a coulé", racontera un autre. Mais pourquoi tant de violence ? La Belgique serait-elle entrée en guerre ? Eh bien oui !