Tout sur État

L'ex-président soudanais Omar el-Béchir, chassé du pouvoir l'an passé par une révolte populaire, a comparu mardi devant une cour spéciale à Khartoum où il doit répondre du coup d'Etat qui l'avait porté au pouvoir en 1989, un procès inédit dans le monde arabe.

Nous vivons un moment étrange : nous ne sommes plus en confinement, mais pas encore à un retour à la vie collective. On peut penser que nous sommes toujours dans un état de sidération. Et qu'il est temps d'en sortir, de passer à la participation.

Emmanuel Macron et son Premier ministre Jean Castex poursuivaient dimanche leurs consultations avec "l'objectif de former un nouveau gouvernement pour lundi dans la journée", a annoncé l'Elysée. Le nouveau gouvernement sera annoncé "probablement" lundi matin.

Alors que Donald Trump agit comme si la crise était terminée, l'épidémie de coronavirus reprend de l'ampleur outre-Atlantique. Les experts du gouvernement estiment que 20 millions d'Américains pourraient avoir contracté le virus, soit dix fois plus que les chiffres officiels.

Le président burundais, Pierre Nkurunziza, âgé d'une cinquantaine d'années, est décédé lundi des suites d'un "arrêt cardiaque", a annoncé mardi le gouvernement burundais dans un communiqué à en-tête de la présidence burundaise.

Deux associations de magistrats belges, Magistratuur en Maatschappij (M&M) et Association Syndicale des Magistrats (ASM), ont publié une lettre de protestation à l'ambassade de Pologne à Bruxelles lundi après-midi. Dans leur lettre, ils expriment leur mécontentement quant au procès contre le juge polonais Igor Tuleya.

Joachim Coens, président du CD&V estime que l'Etat ne doit pas rentrer dans le capital de la compagnie aérienne Brussels Airlines, indique-t-il samedi dans une interview donnée à l'Echo. Le président du cdH, Maxime Prévot, considère pour sa part que "remettre des centaines de millions dans Brussels Airlines juste pour agir comme Baxter n'a pas beaucoup de sens", peut-on lire dans L'Avenir.

A l'occasion de son discours du 1er mai, Paul Magnette -président du PS- brocardait les experts-comptables et conseillers fiscaux qui demandent des honoraires plantureux pour des prestations qui contribuent à priver les caisses de l'État de recettes fiscales permettantd'organiser les services à la collectivité.

Le ministre des Indépendants, Denis Ducarme, s'est insurgé samedi contre ce qu'il qualifie de "caricatures" à propos des indépendants enclins à frauder pour recevoir des aides de l'État. Si abus il y a, des remboursements seront demandés, a-t-il assuré dans un communiqué.

" La prise en compte des liens entre l'évolution climatique et la pandémie est essentielle pour participer à la construction d'un autre monde, en sachant que c'est d'abord la course au profit, l'exploitation à tout crin des ressources 'humaines' et naturelles, la destruction des structures collectives -- en un mot le capitalisme -- qui est responsable de l'état de la planète ", écrit Hugues Le Paige.