Tout sur État

Joachim Coens, président du CD&V estime que l'Etat ne doit pas rentrer dans le capital de la compagnie aérienne Brussels Airlines, indique-t-il samedi dans une interview donnée à l'Echo. Le président du cdH, Maxime Prévot, considère pour sa part que "remettre des centaines de millions dans Brussels Airlines juste pour agir comme Baxter n'a pas beaucoup de sens", peut-on lire dans L'Avenir.

A l'occasion de son discours du 1er mai, Paul Magnette -président du PS- brocardait les experts-comptables et conseillers fiscaux qui demandent des honoraires plantureux pour des prestations qui contribuent à priver les caisses de l'État de recettes fiscales permettantd'organiser les services à la collectivité.

Le ministre des Indépendants, Denis Ducarme, s'est insurgé samedi contre ce qu'il qualifie de "caricatures" à propos des indépendants enclins à frauder pour recevoir des aides de l'État. Si abus il y a, des remboursements seront demandés, a-t-il assuré dans un communiqué.

" La prise en compte des liens entre l'évolution climatique et la pandémie est essentielle pour participer à la construction d'un autre monde, en sachant que c'est d'abord la course au profit, l'exploitation à tout crin des ressources 'humaines' et naturelles, la destruction des structures collectives -- en un mot le capitalisme -- qui est responsable de l'état de la planète ", écrit Hugues Le Paige.

Détricoter les mesures restrictives imposées à travers l'Europe (et le monde) pour limiter la propagation du coronavirus devra se faire progressivement et sans précipitation, en "sur mesure" pour chaque État touché par la pandémie, a observé mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. En collaboration avec le Conseil européen, l'exécutif a publié le même jour une "feuille de route" qui devra guider et encadrer les États membres dans la conception et la mise en place de leurs stratégies respectives de sortie de crise (et de confinement).

Diagnostiqué positif au coronavirus il y a 10 jours, le Premier ministre britannique Boris Johnson a été hospitalisé dimanche. Il a ensuite été admis en soins intensifs lundi après-midi " par mesure de précaution ". Le gouvernement britannique tente de rassurer sur l'état de santé du Premier ministre, mais a-t-il intérêt à ne pas dire toute la vérité ?

Le pic de l'épidémie de coronavirus n'a peut-être pas encore été atteint en Belgique que, déjà, les débats s'engagent sur la situation économique et son futur quand nous pourrons sortir de notre confinement. D'un peu partout montent les idées autour de la nécessité de " plans de relance ", dans une société " qui doit faire face à la récession ".

Lettre de la Ligue des droits humains aux ministres et parlementaires au sujet des pouvoirs spéciaux dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. "Si l'écart que nous vivons entre le fonctionnement actuel de nos institutions et la protection de nos droits et libertés est acceptable pour répondre à l'urgence, il faut à tout prix éviter que l'exception ne devienne la règle".

En ce 22 mars, nous commémorons un événement tristement historique qui a sans conteste marqué un tournant pour notre pays et particulièrement pour les personnes qui l'ont vécu de près.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé mardi soir qu'un "fonds d'investissement de réponse au coronavirus" sera prochainement créé, qui pourrait "rapidement atteindre 25 milliards d'euros" de force d'investissement au bénéfice des PME, du marché de l'emploi, et plus largement des "parties les plus vulnérables de notre économie" qui souffre de la propagation du Covid-19.

Pour le politologue Carl Devos (Université de Gand), un gouvernement PS et N-VA reste possible. Mais si des élections anticipées devaient avoir lieu, il suggère la mise en place de conférences nationales thématiques pour préparer le programme de la future coalition.