Tout sur CCC

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche à Paris pour réclamer au pouvoir plus d'ambition écologique, au moment même où la promesse présidentielle d'un référendum pour inscrire la protection du climat dans la Constitution semble avoir du plomb dans l'aile.

Pari gagné pour les partisans d'une "vraie loi climat" en France, qui ont salué une "forte mobilisation" à travers le pays pour réclamer que le projet du gouvernement aille beaucoup plus loin, à la veille de son examen à l'Assemblée nationale.

Dans une lettre adressée notamment aux présidents de parti, un ancien magistrat bruxellois prétend que l'enquête sur les tueurs du Brabant est sabotée. L'homme de loi voulait faire réaliser des actes d'instruction qui auraient pu révéler un lien avec la bande de braqueurs, mais son travail a été entravé, rapporte jeudi VTM Nieuws.

Dès qu'il arrivent sur les lieux, ils peuvent constater les dégâts. Les vitres ont été soufflées. Encadrés par de misérables châssis, seuls de vagues rideaux flottent encore. En lambeaux. A certains endroits, même les murs se sont effondrés. Puis, les enquêteurs pénètrent à l'intérieur du bâtiment. Ils découvrent des poutres brisées, des sols effondrés. Partout, ce ne sont qu'amas, monceaux et amoncellements. De pierres, de briques et de broc.

L'explication concernant les factures du Samusocial était assez lacunaire, mais la plupart des éléments fournis correspondaient à des prestations sociales, a affirmé mardi Nicolas Ledent, inspecteur régional des finances. Co-auteur d'un rapport de contrôle financier en 2013, celui-ci a été interrogé mardi aux côtés de son collègue Wilbert Stoefs par la commission d'enquête sur la gestion de l'association d'aide aux sans-abri de la capitale.

Frédéric Van Leeuw est un des magistrats les plus haut placés et influents de Belgique. Il est le visage de la lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme. Au tournant du siècle, il a traité le dossier de bandes de jeunes Africains à Bruxelles, il a enquêté sur la mort de Joe Van Holsbeeck en 2006. Interview réalisée avant les faits de la gare de Bruxelles-Central.