Tout sur Carla Bruni

Sur son nouvel album, arrangé par le Canadien David Foster, Carla Bruni se fait plaisir en reprenant une dizaine de standards et autres tubes en anglais, d'Abba aux Rolling Stones. Rencontre.

L'affaire fait grand bruit en France depuis ce vendredi. La chanteuse et ex-première dame Carla Bruni s'en prendrait à François Hollande qu'elle qualifierait de "pingouin" solitaire, sans manières ni personnalité, dans une chanson de son prochain album. François Hollande a réagi.

L'élection de François Hollande à la tête de la France sonne-t-elle le glas de la vie politique de Nicolas Sarkozy ? Il l'avait annoncé pendant la campagne, mais va-t-il s'exécuter ? Selon Christophe Barbier, le rédacteur en chef de L'Express, il va prendre ses distances deux ou trois ans pour revenir tenter sa chance en 2017... Résumé du chat de ce matin.

L'hebdomadaire français Marianne affirme que le Fonds mondial contre le sida a versé 3,5 millions de dollars "en faveur des activités philanthropiques de Carla Bruni-Sarkozy" et à des agences "appartenant à l'un de ses amis proches".

La seule réaction officielle à la naissance de la fille du chef de l'Etat est venue d'un communiqué laconique de l'Elysée. Même son prénom reste un secret bien gardé. Cette discrétion n'a pas toujours été de mise.

La Première dame de France Carla Bruni-Sarkozy, entrée à la clinique de la Muette à Paris dans la matinée, a donné naissance à une fille mercredi peu après 20h. Nicolas Sarkozy, en déplacement à Francfort, est arrivé en fin de soirée.

Fin du suspense qui aura tenu en haleine les rédactions du monde entier. Carla Bruni serait sur le point d'accoucher. Nicolas Sarkozy a rendu une visite éclair à sa femme vers 16h avant de repartir 30 minutes plus tard pour s'envoler vers Angela Merkel.

Une enquête publiée par France Soir analyse l'appréciation des Français quant au rôle de Carla Bruni, la première dame de France.

La France a vivement répliqué mardi aux insultes proférées à Téhéran contre Carla Bruni-Sarkozy, l'épouse du président français, traitée de "prostituée" par un journal ultra-conservateur pour avoir pris la défense de l'Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, menacée de lapidation.