Tout sur Brussels Airport

La population des éléphants d'Afrique a décliné de 70% en 40 ans, écrit le WWF dans un communiqué mardi. L'organisation non gouvernementale vouée à la protection de l'environnement précise qu'un éléphant meurt toutes les 25 minutes, tué pour ses défenses en ivoire, et qu'à ce rythme, l'espèce sera éteinte dans 20 ans. Le WWF lance une campagne de récolte de fonds pour lutter contre le braconnage et protéger son habitat.

Toutes les opérations se déroulaient normalement dimanche matin à l'aéroport de Bruxelles, a indiqué la porte-parole de Brussels Airport, Nathalie Pierard, à Belga. La veille, un problème technique du système de traitement des bagages avait empêché l'embarquement de nombreuses valises.

Dans son mémorandum, privé, adressé aux négociateurs fédéraux et régionaux, la direction de Brussels Airport expose ses souhaits en précisant qu'un cadre soit être mis en place durant la première année de législature.

Brussels Airport s'attend à accueillir plus de 94.000 passagers, dont 50.000 au départ, ce vendredi pour ce qui constituera la première d'une succession de journées de grande affluence, a annoncé lundi l'aéroport, qui table sur 2,7 millions de passagers rien que pour le mois de juillet.

Le délai du 3 juin avant lequel le gouvernement fédéral doit réaliser une étude d'incidences sur les nuisances sonores autour de Brussels Airport devrait être respecté, à en croire samedi le cabinet du ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR). Le tribunal de première instance de Bruxelles vient en effet de condamner l'État à agir de la sorte sous peine de devoir payer une astreinte de 300.000 euros par mois.

L'année électorale qu'est 2019 est "le moment où jamais" de s'entendre entre les différentes autorités politiques du pays quant à un cadre juridique clair à long terme pour les activités de Brussels Airport, notamment en ce qui concerne les routes aériennes au décollage et à l'atterrissage. C'est le point de vue qu'a partagé mercredi soir le patron de l'aéroport bruxellois lors de la réception de Nouvel An. Arnaud Feist se dit "convaincu" qu'un accord "win-win" est possible.