"Plus on dénie la mort, moins on tolère le risque et l'inc...

"Plus on dénie la mort, moins on tolère le risque et l'incertitude." Dans Le Monde, la psychologue et écrivaine Marie de Hennezel explique que, face à "un monde où la technoscience prospère sur le fantasme illusoire d'éradiquer la mort", il importe de rappeler que l'on continuera à mourir.