Après avoir reçu un choc sur la tête, vous pouvez sentir qu'elle tourne, vous sentir mal, voire somnoler le restant de la journée. Selon des chercheurs américains, il est préférable de ne pas conduire, ni même de prendre un vélo, en tout cas les deux jours qui suivent. Ensuite, tout dépendra de la gravité et des conséquences du choc, mais cela peut prendre une semaine. Car conduire exige des performances intellectuelles optimales : vous devez réfléchir vite, garder une vue d'ensemble, anticiper et prendre des décisions en un instant. Or, après une commotion, votre cerveau fonctionne souvent plus lentement dans les premiers jours. En Belgique, aucune directive claire n'existe dans ce sens, mais dans le doute, consultez votre médecin.

Source : Current Sports Medicine Reports. 2019 ; 18 : 17-19. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30624330