"Nous ferons tout, dans une crise profonde qu'ils traversent, pour aider nos amis Libanais et Libanaises", a affirmé M. Macron, alors que le nouveau gouvernement libanais tenait mercredi son premier conseil des ministres, après une nouvelle soirée émaillée de violences.

M. Macron a aussi souligné aussi qu'il allait rester "vigilant" sur des "activités terroristes" depuis le Liban qui menaceraient non seulement les Libanais, mais Israël, pays voisin en conflit avec le mouvement chiite libanais Hezbollah.

Le président français a rencontré mercredi matin à Jérusalem le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avec lequel il a discuté des tensions régionales, notamment avec l'Iran, ennemi juré d'Israël.

Les Israéliens accusent l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire et de chercher à convertir au Liban, via son allié du Hezbollah, des roquettes en missiles de précision pouvant déjouer le bouclier antimissile israélien "Iron Dome".

"La France restera attachée à ce que l'Iran n'acquière jamais l'arme nucléaire mais à ce que nous évitions aussi dans la région toute escalade militaire quelle qu'elle soit", a déclaré le président français lors d'un point de presse avec son homologue israélien Reuven Rivlin.

"Nous ferons tout, dans une crise profonde qu'ils traversent, pour aider nos amis Libanais et Libanaises", a affirmé M. Macron, alors que le nouveau gouvernement libanais tenait mercredi son premier conseil des ministres, après une nouvelle soirée émaillée de violences.M. Macron a aussi souligné aussi qu'il allait rester "vigilant" sur des "activités terroristes" depuis le Liban qui menaceraient non seulement les Libanais, mais Israël, pays voisin en conflit avec le mouvement chiite libanais Hezbollah. Le président français a rencontré mercredi matin à Jérusalem le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avec lequel il a discuté des tensions régionales, notamment avec l'Iran, ennemi juré d'Israël.Les Israéliens accusent l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire et de chercher à convertir au Liban, via son allié du Hezbollah, des roquettes en missiles de précision pouvant déjouer le bouclier antimissile israélien "Iron Dome"."La France restera attachée à ce que l'Iran n'acquière jamais l'arme nucléaire mais à ce que nous évitions aussi dans la région toute escalade militaire quelle qu'elle soit", a déclaré le président français lors d'un point de presse avec son homologue israélien Reuven Rivlin.