Une cinquantaine de militants ont pris position devant la BBC Broadcasting House, près de Regent's Park, dans le centre de la capitale britannique, entraînant la fermeture du bâtiment.

"Personne n'entre, personne ne sort", a tweeté Paul Lewis, journaliste économique à la BBC.

Des vidéo de cette action postées sur les réseaux sociaux montrent des manifestants ayant grimpé sur l'auvent en verre du bâtiment, tandis que d'autres agitaient devant l'entrée des drapeaux frappés du logo du mouvement XR, un sablier stylisé à l'intérieur d'un cercle.

"Nous, le peuple, avons décidé de faire votre travail et de dire la vérité depuis la BBC Broadcasting House où nous nous dirigeons si nous ne changeons pas de cap", a expliqué Extinction Rebellion dans un communiqué publié sur sa page Facebook, accusant la BBC de "marginaliser totalement" l'urgence climatique.

Dans un communiqué, une porte-parole de la BBC a assuré que la radio-télévision publique couvrait "déjà de nombreuses questions liées au changement climatique et environnementales dans ses émissions".

"Nous savons à quel point ces questions sont importantes pour notre public et nous continuerons à nous concentrer dessus dans nos émissions d'actualité et celles non liées à l'actualité", a-t-elle ajouté.

Cette manifestation devant la BBC est la dernière en date à Londres d'Extinction Rebellion, qui a lancé lundi une série d'actions conçues pour frapper les esprits en perturbant le fonctionnement des capitales du monde entier.

Le mouvement, né au Royaume-Uni fin 2018, prône la désobéissance civile pour contraindre les gouvernements à agir face à la crise climatique.

Après avoir planté leur tentes autour de Westminster à Londres, bloqué la rue de Rivoli à Paris ou organisé une marche funèbre à Manhattan, à New York (Etats-Unis), Extinction Rebellion avait visé l'aéroport de London City jeudi.

Plus de 1.000 personnes ont été arrêtées au Royaume-Uni depuis les début de ces actions choc.