La campagne de vaccination en Belgique avance et a même tendance à s'accélérer ces dernières semaines: 14,6% de la population adulte a reçu une première dose, tandis que 5,7% ont reçu les deux doses requises pour les vaccins actuellement administrés en Belgique (Pfizer, Moderna et AstraZeneca).
...

La campagne de vaccination en Belgique avance et a même tendance à s'accélérer ces dernières semaines: 14,6% de la population adulte a reçu une première dose, tandis que 5,7% ont reçu les deux doses requises pour les vaccins actuellement administrés en Belgique (Pfizer, Moderna et AstraZeneca). Le cap du demi-million de deuxièmes doses de vaccin administrées en Belgique a été franchi. Jusqu'à présent, 1.340.320 personnes ont reçu une première dose et 528.257 ont reçu les deux doses nécessaires. La semaine dernière, la Belgique a vacciné près de 240.000 personnes. Ce chiffre était encore en-dessous des 150.000 il y a deux semaines. Dans les prochaines semaines, la campagne devrait encore s'accéler, avec l'arrivée, après la mi-avril, du vaccin Johnson & Johnson, qui s'administre en une seule dose.Que ce soit pour la première ou la deuxième dose, on note toujours des différences entre les régions. Pour rappel, les données sont enregistrées sur base du lieu de résidence et non du lieu de vaccination. Ainsi, la couverture vaccinale de la première dose chez les plus de 18 ans est de 15,8% en Wallonie, 14,3% en Flandre et 11,8% à Bruxelles.Pour la deuxième dose, la Flandre et la Wallonie (6,3% et 5,3%) devancent également la Région bruxelloise (3,7%). La stratégie de vaccination a débuté par la protection, dès janvier, des résidents et du personnel des maisons de repos et de soins. C'est donc sans surprise que les plus de 85 ans disposent de la plus large couverture vaccinale pour le moment. Dans cette catégorie d'âge, plus de 245.000 personnes ont reçu une première injection, soit seulement 73;3% de cette catégorie d'âge. Ils sont 26% de cette même tranche d'âge à être entièrement vaccinés.Parmi les 75-84 ans, le pourcentage de première dose est de 31,1% et seulement 13,7% des 65-74 ans ont reçu au moins une première injection. Quant aux 18-34 ans, ils sont plus de 212.000 (8,8%) à avoir reçu une dose. Fait plus surprenant : 2.456 jeunes entre 0 et 17 ans ont pu bénéficier de la première dose.A partir du mois d'avril, viendra le tour des personnes âgées de 18 à 65 ans à comorbidités (diabète, cancer, maladies cardiaques et pulmonaires, ...). Un million et demi de personnes sont concernées par cette phase, selon Sabine Stordeur, membre de la taskforce Vaccination. Les mutualités ont été chargées d'établir la liste des patients à risque sur base des médicaments consommés. A partir du vendredi 2 avril, les médecins généralistes pourront également y intégrer leurs patients à risque. Parallèlement, des médecins spécialistes pourront y ajouter des personnes atteintes de maladies rares.Les personnes reprises sur la liste et donc considérées à risque recevront une invitation dans les prochaines semaines pour se rendre dans un centre de vaccination. Tout citoyen qui souhaite vérifier s'il est repris sur la liste pourra le faire à partir du 8 avril en se rendant sur le site www.myhealthviewer.be.