Il aura suffi d'une sortie de Jan Jambon pour que la situation politique s'emballe. Mercredi, alors que les mesures décidées par le précédent Codeco n'étaient en vigueur que depuis quatre jours, le ministe-président flamand (N-VA) plaidait pour la tenue d'un nouveau Comité de concertation avancé et des mesures supplémentaires, par exemple l'interdiction de toute activité récréative en intérieur. Il fut rapidement rejoint par le ministre fédéral de la Santé Franck Vandenbroucke (Vooruit), appelant à "des mesures qui vont vraiment à fond".

La conférence de presse détaillant les mesures décidées par le comité de concertation a eu lieu à 14h45.

Un 24ème Codeco a donc été organisé ce vendredi. Voici les mesures qui ont été décidées:

  • Le Comité de concertation a décidé d'allonger les vacances d'hiver d'une semaine dans l'enseignement primaire et maternel. Ces congés débuteront une semaine plus tôt, soit à partir du 20 décembre.
  • L'enseignement secondaire sera, lui, organisé sous forme hybride jusqu'aux examens. Ceux-ci se dérouleront par contre en présentiel. En outre, le Codeco a décidé de rendre obligatoire le port du masque dès 6 ans, là où il est déjà obligatoire, ainsi qu'à l'école. Un dispositif particulier a en outre été mis en place pour les élèves potentiellement en décrochage avec la mise en place de l'enseignement hybride en secondaire dès mercredi.
  • Les activités de jeunesse à l'intérieur sont suspendues à partir de lundi. Les activités en extérieur restent bien permises moyennant les règles actuelles. Les structures jeunesse (Centre de jeunes, organisations de jeunesse, AMO...) pourront organiser des activités de lutte contre le décrochage social et scolaire. Celles-ci pourront prendre la forme d'entretiens et de suivis individuels ou en petits groupes, de mise à disposition de salles pour étudier et/ou de matériel pour suivre les cours. Elles pourront se tenir avec maximum 15 participants, hors encadrants. Le port du masque y sera requis.
  • L'Horeca est soulagé. Le Comité de concertation a décidé de ne pas prendre de mesure supplémentaire dans les restaurants et cafés. Ceux-ci peuvent continuer à travailler jusqu'à 23h, avec six personnes par table maximum."Le gouvernement tient ses promesses et a tenu bon face aux virologues qui jouent au yoyo avec les entreprises", a déclaré Fabian Hermans, président de la Fédération Horeca Bruxelles. Les établissements redoutaient plus que tout une fermeture à 20h, comme recommandé par le Gems.
  • Les activités et évènements organisés en intérieur fortement limités. Le Comité de concertation a décidé d'interdire les "activités en intérieur". On parle ici de rassemblements et activités privées organisées, pas des rencontres avec des proches au domicile. Les mariages et les réceptions de funérailles restent une exception, ainsi que les activités sportives (mais sans public).
  • Les "évènements à l'intérieur" (spectacles, congrès, cinéma, etc.) seront quant à eux limités à 200 personnes assises (avec port du masque et CST obligatoire dès 50 personnes) dès lundi, et dès samedi pour les "grands" évènements
  • Pour ce qui est des évènements en extérieur, comme les marchés de Noël, le Comité de concertation "rappelle que les organisateurs sont responsables des mesures de gestion de la foule", et demande aux pouvoirs locaux d'être stricts dans les contrôles. Les stades de football ne seront donc pas concernés par les huis clos.
  • Le télétravail reste obligatoire 4 jours par semaine. Les "team building" et autres fêtes sur le lieu de travail restent interdits.
  • La bulle de 5, souvent évoquée, n'est pas appliquée. L'accent est mis sur la responsabilisation de la population, et l'utilisation des autotests. Dans la sphère privée (réunions à la maison), les autorités rappellent qu'il est conseillé de limiter le plus possible les contacts, mais n'imposent pas de règle de "bulles".

Au total, 3.707 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 821 patients traités en soins intensifs, selon les chiffres publiés vendredi matin par l'Institut de santé publique Sciensano.

Il aura suffi d'une sortie de Jan Jambon pour que la situation politique s'emballe. Mercredi, alors que les mesures décidées par le précédent Codeco n'étaient en vigueur que depuis quatre jours, le ministe-président flamand (N-VA) plaidait pour la tenue d'un nouveau Comité de concertation avancé et des mesures supplémentaires, par exemple l'interdiction de toute activité récréative en intérieur. Il fut rapidement rejoint par le ministre fédéral de la Santé Franck Vandenbroucke (Vooruit), appelant à "des mesures qui vont vraiment à fond". La conférence de presse détaillant les mesures décidées par le comité de concertation a eu lieu à 14h45.Un 24ème Codeco a donc été organisé ce vendredi. Voici les mesures qui ont été décidées:Au total, 3.707 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 821 patients traités en soins intensifs, selon les chiffres publiés vendredi matin par l'Institut de santé publique Sciensano.