Lors du Comité de concertation de vendredi dernier, 26 novembre, il a été convenu que les nouvelles mesures seraient évaluées lors d'un nouveau Codeco le 15 décembre. Mais selon Jambon, des mesures supplémentaires sont nécessaires plus rapidement pour soulager la pression sur les hôpitaux, notamment les unités de soins intensifs. "Il y a les appels au secours des hôpitaux, il y a la situation des soins intensifs, il y a les soins qui doivent être reportés... Cela nous oblige à prendre des mesures décisives et à convenir de mesures supplémentaires au sein d'un nouveau comité de concertation. Si nécessaire, il peut se réunir en ligne", explique le porte-parole Olivier Van Raemdonck.

Jambon lui-même a déjà mis sur la table une mesure possible : l'annulation de tous les événements de loisirs en salle jusqu'au 15 décembre. Ce qui serait exactement inclus ou non dans ces activités est, selon le porte-parole de Jambon, matière à réflexion pour le Codeco. "Il va sans dire que nous ne sommes pas heureux de proposer cette mesure et que nous soutiendrons les secteurs touchés. Mais si nous voulons protéger les soins de santé, l'économie et l'éducation, et si nous voulons faire en sorte que les gens puissent célébrer Noël plus ou moins normalement, nous pensons que cela est nécessaire", poursuit-il.

Une situation "très grave"

Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke souhaite également réfléchir à des règles pour les activités en intérieur : "Nous devons nous demander si les mesures dans ce domaine sont suffisamment fortes."

"Nous sommes dans une situation très grave et très difficile ; les messages de nos hôpitaux sont terribles. Nos médecins généralistes sont également submergés. Il y a beaucoup d'inquiétude et d'incertitude. Nous allons devoir traverser cette période ensemble", a-t-il déclaré.Il a répété les trois grands axes de l'approche de cette pandémie : letestingde patients symptomatiques ou qui ont des contacts, lavaccinationet ladiminution des contacts. "La vaccination avance, 1.646 000 personnes ont reçu leur dose supplémentaire de vaccin. Les Bruxellois ont désormais la possibilité de s'inscrire pour la dose supplémentaire. Pour les Flamands et les Wallons ce sera possible à partir de jeudi sur QVax". Il a rappelé qu'il fallait absolumentdiminuer les contacts, et certainement pour les personnes âgées, aux comorbidités, et pour les personnes vaccinées. "C'est dur, mais c'est absolument nécessaire pour nous protéger et d'éviter surcharger les personnes soignantes.

Le GEMS se réunit

Le GEMS, le groupe d'experts sur la stratégie de gestion de la pandémie, se réunit mercredi soir, précise le commissaire corona du gouvernement, Pedro Facon. Sur base de son avis, lui-même transmettra ses recommandations au Premier ministre et aux ministres de l'Intérieur et de la Santé publique.

La décision de tenir ou non un "codeco avancé" est attendue jeudi, sur base des éléments factuels de la situation épidémiologique.

Lors du Comité de concertation de vendredi dernier, 26 novembre, il a été convenu que les nouvelles mesures seraient évaluées lors d'un nouveau Codeco le 15 décembre. Mais selon Jambon, des mesures supplémentaires sont nécessaires plus rapidement pour soulager la pression sur les hôpitaux, notamment les unités de soins intensifs. "Il y a les appels au secours des hôpitaux, il y a la situation des soins intensifs, il y a les soins qui doivent être reportés... Cela nous oblige à prendre des mesures décisives et à convenir de mesures supplémentaires au sein d'un nouveau comité de concertation. Si nécessaire, il peut se réunir en ligne", explique le porte-parole Olivier Van Raemdonck. Jambon lui-même a déjà mis sur la table une mesure possible : l'annulation de tous les événements de loisirs en salle jusqu'au 15 décembre. Ce qui serait exactement inclus ou non dans ces activités est, selon le porte-parole de Jambon, matière à réflexion pour le Codeco. "Il va sans dire que nous ne sommes pas heureux de proposer cette mesure et que nous soutiendrons les secteurs touchés. Mais si nous voulons protéger les soins de santé, l'économie et l'éducation, et si nous voulons faire en sorte que les gens puissent célébrer Noël plus ou moins normalement, nous pensons que cela est nécessaire", poursuit-il. Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke souhaite également réfléchir à des règles pour les activités en intérieur : "Nous devons nous demander si les mesures dans ce domaine sont suffisamment fortes." "Nous sommes dans une situation très grave et très difficile ; les messages de nos hôpitaux sont terribles. Nos médecins généralistes sont également submergés. Il y a beaucoup d'inquiétude et d'incertitude. Nous allons devoir traverser cette période ensemble", a-t-il déclaré.Il a répété les trois grands axes de l'approche de cette pandémie : letestingde patients symptomatiques ou qui ont des contacts, lavaccinationet ladiminution des contacts. "La vaccination avance, 1.646 000 personnes ont reçu leur dose supplémentaire de vaccin. Les Bruxellois ont désormais la possibilité de s'inscrire pour la dose supplémentaire. Pour les Flamands et les Wallons ce sera possible à partir de jeudi sur QVax". Il a rappelé qu'il fallait absolumentdiminuer les contacts, et certainement pour les personnes âgées, aux comorbidités, et pour les personnes vaccinées. "C'est dur, mais c'est absolument nécessaire pour nous protéger et d'éviter surcharger les personnes soignantes.Le GEMS, le groupe d'experts sur la stratégie de gestion de la pandémie, se réunit mercredi soir, précise le commissaire corona du gouvernement, Pedro Facon. Sur base de son avis, lui-même transmettra ses recommandations au Premier ministre et aux ministres de l'Intérieur et de la Santé publique. La décision de tenir ou non un "codeco avancé" est attendue jeudi, sur base des éléments factuels de la situation épidémiologique.