"Comment vous allez faire dans la pratique? Vous allez installer des points de contrôle dans la rue? Et quoi, si les gens refusent de se vacciner, vous allez les mettre en taule?", a-t-il déclaré dans une interview au journal Le Soir dans son édition de samedi. Il défend par ailleurs des assouplissements au port du masque.

Le Premier ministre croit au "travail de fourmi" pour convaincre. "En attendant, en Belgique, les mesures en vigueur sont moins contraignantes que dans d'autres pays, la France, l'Allemagne? Ceci grâce à une chose: la vaccination. On est dans le top 3 européen."

Par ailleurs, Alexander De Croo croit également au pass sanitaire à Bruxelles, "même si je ne suis pas fan". Le prochain Comité de concertation s'attaquera, dit-il, au port du masque. Personnellement, le Premier ministre est favorable à des assouplissements en la matière: "Il y a plein d'endroits, les entreprises, des lieux publics, où le masque n'est plus vraiment nécessaire."

"Comment vous allez faire dans la pratique? Vous allez installer des points de contrôle dans la rue? Et quoi, si les gens refusent de se vacciner, vous allez les mettre en taule?", a-t-il déclaré dans une interview au journal Le Soir dans son édition de samedi. Il défend par ailleurs des assouplissements au port du masque.Le Premier ministre croit au "travail de fourmi" pour convaincre. "En attendant, en Belgique, les mesures en vigueur sont moins contraignantes que dans d'autres pays, la France, l'Allemagne? Ceci grâce à une chose: la vaccination. On est dans le top 3 européen." Par ailleurs, Alexander De Croo croit également au pass sanitaire à Bruxelles, "même si je ne suis pas fan". Le prochain Comité de concertation s'attaquera, dit-il, au port du masque. Personnellement, le Premier ministre est favorable à des assouplissements en la matière: "Il y a plein d'endroits, les entreprises, des lieux publics, où le masque n'est plus vraiment nécessaire."