Trafic de cadavres et chasseurs de peaux

Trafic de cadavres et chasseurs de peaux

En 2002, le plus grand quotidien polonais, Gazeta Wyborcza, révèle les dessous du macabre trafic qui se joue dans la ville de Lódz : les équipes médicales de l'hôpital et les pompes funèbres y marchandent les dépouilles des défunts. Un "nécro-business" qui va même plus loin, puisque des praticiens sont soupçonnés de hâter le trépas de certains patients.1 réactions