"Quand on ne s'occupe que de son image, l'autre aussi devient un objet"

08/02/16 à 14:49 - Mise à jour à 14:48

Source: Knack

"Dans une société où l'idolâtrie de soi a pris d'énormes proportions, le contact humain réel est sous pression, explique Liesbeth Woertman, professeur en psychologie à l'Université d'Utrecht, à notre consoeur de Knack. "L'idéal de beauté n'a jamais été aussi grand et important qu'aujourd'hui."

"Un physique avantageux et un corps parfait sont plus importants que jamais dans notre culture basée sur l'image" explique Woertman. "On veut être éternellement jeune. On veut être vu. On fait des selfies au lieu de photographier les autres et les environs. Dans ce monde virtuel, dans lequel le moi occupe de plus en plus le devant de la scène, regarder devient plus important que toucher et établir un véritable contact." Selon la scientifique, cette évolution est lourde de conséquences pour notre vie sexuelle.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires