le cas netflix

20/12/17 à 21:00 - Mise à jour à 14:43
Du Le Vif/L'Express du 22/12/17

En plaçant deux films en compétition cannoise, le mastodonte du streaming a déclenché une véritable tornade médiatique. Et continue de bousculer la sacro-sainte chronologie des médias.

Reed Hastings, le CEO de Netflix, l'a fièrement claironné cette année : le plus grand concurrent du géant du streaming US aujourd'hui, c'est... le sommeil des gens. Il est permis de trouver la formule borderline, mais elle dit bien l'importance phénoménale prise par l'incontournable entreprise californienne. Depuis 2013, on le sait, Netflix crée elle-même certains de ses contenus. Séries télé d'abord. Films ensuite. Avec cette spécificité que ces derniers sont diffusés sans jamais connaître les honneurs du...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires