Les organisations de mobilité ne sont pas favorables à l'interdiction de fumer en voiture

11/02/14 à 17:38 - Mise à jour à 17:38

Source: Le Vif

(Belga) Les organisations de mobilité Touring et VAB ne sont pas favorables à l'instauration d'une interdiction de fumer en voiture lorsque des enfants s'y trouvent. La ligue flamande contre le cancer (VLK) pense pourtant que cela devrait être une priorité du gouvernement.

Les organisations de mobilité ne sont pas favorables à l'interdiction de fumer en voiture

Le parlement britannique soutient une proposition visant à interdire de fumer en voiture en présence d'enfants. En Belgique, les organisations de mobilité ne soutiendraient pas une telle mesure. "Nous ne sommes pas d'accord avec cette proposition", explique Maarten Matienko du VAB. "Naturellement un environnement sain est important pour les enfants, mais il faut sensibiliser. Ça n'a pas de sens d'introduire des règles incontrôlables." Danny Smaghe, de Touring, partage ce point de vue. "Une telle interdiction ne doit pas être imposée. Ça n'a rien à voir avec la mobilité mais avec la santé. C'est une décision personnelle des gens." Hedwig Verhaegen, du VLK, a une analyse bien différente. "La concentration de particules cancérigènes est 27 fois plus forte dans une voiture fumeuse qu'une maison où l'on fume", a-t-il notamment expliqué sur Radio 1. "Le gouvernement a introduit l'interdiction de fumer sur les lieux de travail, dans les restaurants et les cafés. Si on protège les travailleurs et les gens qui vont au restaurant, alors pourquoi ne pas protéger les enfants? C'est du devoir du gouvernement de faire quelque chose. Nous espérons que l'exemple de la Grande-Bretagne stimulera les parlementaires belges pour présenter une proposition similaire." (Belga)

Nos partenaires