Les communes peuvent interdire les feux d'artifice à domicile

26/12/12 à 18:23 - Mise à jour à 18:23

Source: Le Vif

(Belga) L'utilisation de pétards ou de feux d'artifice nécessite des mesures de précaution et l'achat de matériel autorisé, met en garde le SPF Economie à l'approche du Nouvel An. Les communes ont d'ailleurs le pouvoir de les interdire.

Les communes peuvent interdire les feux d'artifice à domicile

Depuis plusieurs jours, de nombreux particuliers se procurent des feux d'artifice pour célébrer le Nouvel An à domicile. "Les fêtes de fin d'année représentent 80% de nos ventes annuelles", confirme Jean-Marie Voet de "La Pyrotechnie Liégeoise" à Liège. Il n'existe pas de législation générale sur leur utilisation, à domicile ou sur la voie publique. Mais des règlements de police communaux peuvent néanmoins imposer une demande d'autorisation préalable, voire une interdiction pure et simple. A Bruxelles, par exemple, l'usage de "pièces d'artifice" est interdit. Les particuliers ne peuvent cependant utiliser que des "artifices de joie" légaux, comportant un marquage de sécurité, achetés dans des magasins spécialisés et autorisés à la vente. Dans une brochure, le SPF Economie émet donc 19 conseils "pour que la fête ne tourne pas au drame". "Il faut par exemple tenir compte du lieu où est tiré le feu d'artifice", indique Chantal De Pauw, porte-parole du SPF. "Mais également de la météo, du mode d'utilisation du matériel. Et il ne faut pas boire d'alcool avant ou pendant le tir." Car plusieurs accidents sont enregistrés chaque année. Selon la Fondation Belge des Brûlures, les parties du corps les plus touchées sont les mains (25%), les doigts (32%), les yeux (15%) et la tête (13%). Une victime sur deux souffre d'ailleurs de brûlures. (NICOLAS MAETERLINCK)

Nos partenaires