"Je n'ai aucun reproche à faire à la commissaire générale de la police fédérale"

09/04/13 à 09:12 - Mise à jour à 09:12

Source: Le Vif

(Belga) La ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet a affirmé mardi matin n'avoir aucun reproche à faire au chef de la police fédérale Catherine De Bolle. Sur foi d'informations obtenues dans les rangs syndicaux, le quotidien Le Soir a annoncé dans son édition de mardi que la ministre de l'Intérieur n'était pas d'accord avec le projet de démantèlement de la FCCU (Federal Computer Crime Unit) et de l'OCDEFO (Office central de lutte contre la délinquance économique et financière organisée) prôné par la commissaire générale de la police fédérale.

"Je n'ai aucun reproche à faire à la commissaire générale de la police fédérale"

Pour Le Soir, il s'agit d'un véritable désaveu de la commissaire en chef. "Joëlle Milquet n'a jamais exprimé aucun reproche et n'en n'a aucun à faire à la cheffe de la police, Catherine De Bolle, qui fait excellemment son travail en tout point à sa grande satisfaction et à celle de tous", a tenu à faire savoir la ministre via sa porte-parole. Joëlle Milquet a précisé qu'interrogée lundi par Le Soir sur l'avenir de l'OCDEFO, elle s'est contentée de dire qu'elle était en faveur de son maintien au sein de la police fédérale et non de son transfert dans les arrondissements comme le prévoyait notamment un groupe de travail interne à la police. Le travail effectué "n'est d'ailleurs en rien l'oeuvre de Catherine De Bolle mais bien celui d'un nombre important de personnes. Ce groupe de travail à remis un rapport intéressant à la ministre qui, si elle n'en partage pas toutes les options, n'en critique pas pour autant ses auteurs qui ont travaillé avec professionnalisme et intelligence", a encore tenu à nuancer Joëlle Milquet. (Belga)

Nos partenaires