Nouvelle pluie d'oiseaux morts aux Etats-Unis et en Suède

05/01/11 à 07:52 - Mise à jour à 07:52

Source: Le Vif

Un nouveau groupe d'oiseaux morts et mystérieusement tombés du ciel a été découvert dans le sud des Etats-Unis, en Louisiane, après une hécatombe similaire dans l'Etat voisin de l'Arkansas, ont annoncé mardi des responsables locaux.

Nouvelle pluie d'oiseaux morts aux Etats-Unis et en Suède

© Reuters

Environ 500 volatiles se sont effondrés dans la paroisse (équivalent d'un département français) de Pointe Coupée, a déclaré Olvia Watkins, du Service de la pêche et de la faune de Louisiane, pour qui la cause de ces décès reste inconnue.

"Nous avons envoyé des échantillons à un laboratoire du Missouri et en attendons les résultats, " a-t-elle expliqué.

Ce mystère s'ajoute à ceux des 5.000 carouges à épaulettes retrouvés morts dans la petite ville de Beebe, en Arkansas, au matin du 1er janvier et des 80.000 à 100.000 poissons de la même espèce flottant sans vie dans une rivière éloignée de 160 km.

Dans l'attente des résultats d'autopsie, les autorités de l'Arkansas ont exclu tout lien entre les morts des poissons et des oiseaux. Mais un responsable des services vétérinaires de l'Etat, George
Badley, a affirmé à être "presque sûr que c'est un traumatisme qui a causé la mort" des oiseaux. Les résultats préliminaires semblaient également écarter un empoisonnement.

La peur de feux d'artifices dans la nuit du 31 décembre ou de coups canons utilisés pour se débarrasser d'oiseaux nuisibles pourrait avoir provoqué l'envol massif de ces oiseaux à mauvaise vision nocturne, qui se seraient ensuite tués en heurtant des maisons et des arbres.

Et en Suède...

C'est à présent l'Europe, et plus précisément une petite ville de Suède, qui est confrontée à un phénomène similaire. Une cinquantaine, voire une centaine de choucas, tombés du ciel ont en effet été recensés à Falkoping, dans le sud-ouest de la Suède, où les vétérinaires tenter de trouver une explication à cet incident inhabituel, rapporte un journal local.

Le phénomène a été constaté mardi soir, tard, selon le journal. La zone a été délimitée et des experts sont sur place, a expliqué Perry Malmberg, un porte-parole des services de secours, à la télévision suédoise.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires