La Finlande, premier pays d'Europe à verser 800 euros par mois à tous ses citoyens

08/12/15 à 11:03 - Mise à jour à 11:49

Source: Le Vif/l'express

La Finlande veut supprimer toutes les aides sociales pour les remplacer par une aide de 800 euros par mois pour tous ses citoyens. Le pays sera le premier en Europe à tester l'allocation universelle pour tous.

La Finlande, premier pays d'Europe à verser 800 euros par mois à tous ses citoyens

© iStock

Le revenu de base est un concept à la mode, qui a ses partisans et ses opposants. En Europe, les Pays-Bas et l'Aquitaine l'ont déjà adopté pour une partie de leur population. En Finlande, l'idée fait son chemin et, sauf retournement de dernière minute, sera bientôt être une réalité pour tous les habitants, qu'importe leur âge et leurs revenus.

Le gouvernement de centre-droite a ainsi décidé que chaque citoyen recevra à l'avenir 800 euros par mois. En contrepartie, il supprimera toutes les aides sociales. Selon un sondage mené par l'Institut finlandais de la sécurité sociale, 69% des Finlandais seraient favorables au projet.

La mesure permettrait de lutter efficacement contre le chômage, qui a atteint près de 10% dans le pays en octobre. Avec un revenu de base de 800 euros, les demandeurs d'emploi pourraient accepter plus facilement un travail faiblement rémunéré sans y perdre au change. "Ce revenu de base pour tout le monde permet de simplifier le système de sécurité sociale", a déclaré Juha Sipilä, le Premier ministre finlandais, qui soutient le projet comme ses principaux adversaires politiques.

Le concept sera d'abord testé en 2016 sur un groupe de citoyens qui percevront 550 euros par mois. Au terme cette expérience, la proposition sera généralisée pour toute la population finlandaise.

L'agence Bloomberg a fait les comptes et attribuer 800 euros mensuels à tous les Finlandais coûtera 52,2 milliards d'euros par an. Le gouvernement, de son côté, estime que les revenus de l'Etat tourneront autour de 49,1 milliards d'euros en 2016, d'où un trou de près de 3 milliards dans les finances de l'Etat. Le projet est-il dès lors une utopie réaliste ou un mirage ? Le débat est (re)lancé.

Lire aussi : Pourquoi le revenu de base est l'avenir

En savoir plus sur:

Nos partenaires