"Il faudra attendre le 30 juin pour savoir si le glyphosate devient Glyphoxit"

24/06/16 à 15:19 - Mise à jour à 16:14

Source: Belga

Les Etats membres de l'Union européenne ne sont une nouvelle fois pas parvenus à s'accorder, vendredi matin en comité d'appel, sur le renouvellement limité de l'autorisation du glyphosate, une substance herbicide controversée. La Commission européenne avait proposé un renouvellement pour une période comprise entre 12 et 18 mois, mais une majorité qualifiée n'a pas pu être dégagée lors du vote.

"Il faudra attendre le 30 juin pour savoir si le glyphosate devient Glyphoxit"

© Belga

Après plusieurs réunions sans qu'une majorité qualifiée des Etats membres ne soit atteinte, l'exécutif européen va devoir trancher lui-même l'avenir de cette substance dans l'Union. En l'absence d'homologation avant le 30 juin, les Etats membres seraient contraints de retirer les autorisations de tous les produits à base de glyphosate.

Les défenseurs de l'environnement mènent depuis plusieurs mois une intense campagne contre la reconduction de l'homologation du glyphosate, soupçonné d'être cancérigène. Il a fait l'objet de plusieurs études scientifiques dont les conclusions divergentes alimentent la controverse. "La Commission est sur le point de donner au glyphosate un délai de grâce sans précédent, qui va continuer à mettre en danger les humains et la nature.

Glyphoxit

Il est impératif que la Commission utilise cette période pour préparer une sortie définitive du glyphosate. C'est l'herbicide le plus utilisé au monde et il a été prouvé qu'il crée de sérieux soucis de santé et de perte de biodiversité", dénonce notamment Muriel De Pauw de l'organisation de protection de l'environnement, Greenpeace. "Difficile de ne pas se dire, à travers l'actualité britannique et européenne de ce vendredi, qu'il y a bien des choses à changer dans le processus décisionnel européen et dans le mode de fonctionnement des institutions. Il faudra encore attendre jusqu'à la semaine prochaine pour savoir si le glyphosate devient Glyphoxit", a pour sa part commenté l'eurodéputé PS, Marc Tarabella, qui plaide pour un rejet du renouvellement de l'autorisation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires