Hollande a la majorité absolue, Le Pen et Royal battues

17/06/12 à 20:58 - Mise à jour à 20:58

Source: Le Vif

Le PS a décroché 314 sièges sur 577 (résultats définitifs), soit nettement plus que la majorité absolue. Parmi les candidats les plus "suivis", Ségolène Royal a été battue à La Rochelle, tout comme Marine Le Pen (FN) à Hénin-Beaumont et François Bayrou à Pau.

Hollande a la majorité absolue, Le Pen et Royal battues

© Reuters

Le Parti socialiste du président François Hollande a obtenu dimanche la majorité absolue à l'Assemblée nationale, à l'issue du second tour des élections législatives en France, selon des estimations d'instituts de sondages obtenues par l'AFP.


Cette majorité absolue dispensera le PS de l'appui au Parlement des Verts, avec qui il a un accord de gouvernement, et surtout de la gauche radicale, dont les positions sur l'économie et l'Europe sont éloignées des siennes.


Les socialistes ont obtenu 280 sièges, les divers gauche 22, les radicaux de gauche 12, ce qui fait 314 sièges sur 577, soit largement plus que la majorité absolue (289). EELV a 17 sièges, le Front de gauche 10 et les indépendantistes martiniquais 2 sièges, ce qui porte l'ensemble de la gauche à 343 sièges.


L'UMP a recueilli 194 sièges, le Nouveau centre et les divers centristes 14, les divers droite 15 et les radicaux 6, soit un total de 229 pour la droite. L'extrême droite en a trois, dont deux pour le FN, et le MoDem deux. les Verts entre 18 et 24, la gauche radicale (Front de gauche) entre 9 et 11, selon les instituts Sofres et CSA. Le parti conservateur UMP et ses alliés ont entre 212 et 234 sièges, l'extrême droite entre 1 et 4 sièges, selon ces instituts.


Ces élections font suite au scrutin présidentiel qui a porté le 6 mai dernier François Hollande à la tête de l'Etat. Pour mettre en oeuvre son programme, le premier président socialiste depuis 17 ans, avait besoin d'une majorité parlementaire.


Ségolène Royal battue aux législatives en France

Ségolène Royal, l'ex-candidate socialiste à la présidentielle française en 2007, a été battue dimanche aux élections législatives à La Rochelle, a-t-elle annoncé elle-même à la télévision, dénonçant une "trahison" politique.


Ségolène Royal avait été au centre d'un psychodrame politico-sentimental entre les deux tours des élections. La première dame de France, Valérie Trierweiler, avait soutenu sur Twitter Olivier Falorni, l'adversaire de Ségolène Royal... qui est aussi la femme qui l'avait précédée dans la vie de François Hollande.


Marine Le Pen, battue aux législatives, demande un recompte des bulletins

La dirigeante du Front national, Marine Le Pen, a été battue dimanche à Hénin-Beaumont aux législatives françaises, selon des résultats donnés par son adversaire. Elle est devancée par le candidat socialiste Philippe Kemel et demande que les bulletins soient recomptés.


Marine Le Pen serait battue pour à peine plus d'une centaine de voix, ont dit ses proches, cités par la chaîne de télévision France 2. Au premier tour, Marine Le Pen était arrivée en tête avec 42,26 % des voix, devant Philippe Kemel (23,50 %) et Jean-Luc Mélenchon (21,48 %), du Front de gauche.


François Bayrou (Modem) battu aux législatives

Le leader centriste français François Bayrou, qui fut le "troisième homme" de la présidentielle 2007, a été battu aux élections législatives à Pau, en n'obtenant que 30 % des voix, loin derrière la candidate socialiste.


François Bayrou n'avait obtenu que 9 % des voix à la présidentielle de 2012 et avait provoqué la surprise en appelant à voter en faveur du socialiste François Hollande au second tour. "Ce choix va m'entraîner à changer la forme de mon engagement", a-t-il déclaré.


LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires