ICDI - Philippe Henry veut plus de biométhanisation tout en garantissant l'emploi

21/12/12 à 16:07 - Mise à jour à 16:07

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre wallon de l'Environnement Philippe Henry défend un traitement des déchets wallons davantage tourné vers la biométhanisation et la collecte sélective, tout en garantissant le volume de l'emploi, a-t-il précisé vendredi à l'issue d'un mouvement de grève à l'ICDI en faveur de l'incinération.

ICDI - Philippe Henry veut plus de biométhanisation tout en garantissant l'emploi

Une cinquantaine de travailleurs de l'ICDI, l'intercommunale de gestion des déchets en région de Charleroi, ont défilé vendredi matin à Namur devant le siège du gouvernement wallon pour dénoncer l'absence d'engagements financiers pour remplacer une ligne d'incinération à Pont-de-Loup (Aiseau-Presles). Philippe Henry dit comprendre et respecter les craintes des travailleurs, mais il ne les partage pas. L'option qu'il propose "permettrait à l'ICDI de se positionner en pointe sur la biométhanisation sans nuire à l'emploi, voire en permettant son développement à terme, étant donné le potentiel pour la biométhanisation en Wallonie". Cette option peut être mise en place dans un délai correspondant à celui du renouvellement de la ligne d'incinération concernée, fait-il valoir. Le ministre Ecolo rappelle que depuis 2006, la capacité d'incinération de déchets ménagers en Wallonie a été augmentée au point qu'elle est aujourd'hui plus importante que le besoin (996.000 tonnes de capacité pour 600.000 tonnes traitées), et concentrée pour moitié sur le Hainaut. "Ce chiffre devrait encore diminuer, notamment avec la généralisation de la collecte sélective des organiques. Le subside wallon à l'ICDI doit permettre de développer la biométhanisation, trop peu présente alors la quantité de déchets organiques collectés séparément ne cesse d'augmenter", plaide le ministre. Les manifestants, de leur côté, ont demandé qu'aucune décision ne soit prise sur le Plan d'investissement des infrastructures de gestion des déchets avant une nouvelle consultation des partenaires sociaux et de la direction de l'ICDI. (VIRGINIE LEFOUR)

Nos partenaires