Hongrie: un permis de résidence contre 250.000 euros de dette, les Chinois courtisés

11/12/12 à 18:34 - Mise à jour à 18:34

Source: Le Vif

(Belga) Des investisseurs étrangers qui achèteront au moins 250.000 euros de dette hongroise pourront obtenir en échange un permis de résidence en Hongrie, selon une nouvelle loi adoptée mardi par le Parlement à Budapest.

Cette loi a été approuvée par 265 parlementaires, 65 s'y sont opposés et 19 se sont abstenus. Le parti Fidesz du chef du gouvernement conservateur Viktor Orban dispose d'une majorité des deux-tiers au Parlement. "Avec l'achat d'obligations d'Etat sur cinq ans émises par le Centre de gestion de la dette nationale (AKK) d'une valeur de 250.000 euros ou plus, il sera possible d'obtenir un permis de résidence", précise le texte déposé au parlement par Antal Rogan, le chef de groupe parlementaire du Fidesz. La loi crée une catégorie spéciale de "résidence d'investisseur", une nouveauté pour la Hongrie, mais qui existe aussi dans certains pays d'immigration, notamment au Canada. Outre l'achat d'obligations, le candidat ne doit représenter de menaces ni pour la sécurité nationale, ni pour la santé publique, et doit posséder une adresse temporaire en Hongrie. Le texte ne fait référence à aucune nationalité, mais le co-auteur de la loi, le député du Fidesz Mihaly Babak, avait indiqué auparavant que le gouvernement ciblait les investisseurs chinois en premier lieu. Selon Antal Rogan, par ailleurs président d'un groupe de parlementaires souhaitant renforcer les relations entre la Chine et la Hongrie, les hommes d'affaires chinois ont souvent critiqué les procédures bureaucratiques jugées fastidieuses en Hongrie et se sont plaint des difficultés à obtenir des visas. (PVO)

Nos partenaires