Viaduc Herrmann-Debroux : un point presse organisé à 14h30

07/10/17 à 12:35 - Mise à jour à 12:35

Source: Belga

Des informations ont été échangées sur l'état du viaduc Herrmann-Debroux et des pistes de réflexion ont été émises pour améliorer le trafic, lors d'une réunion, samedi matin, entre la commune d'Auderghem, la zone de police locale et Bruxelles Mobilité, a indiqué Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles Mobilité.

Viaduc Herrmann-Debroux : un point presse organisé à 14h30

Viaduc Herrmann-Debroux © ISOPIX

Une conférence de presse est d'ores et déjà prévue au cabinet du ministre-président de la Région bruxelloise, Rudi Vervoort à 14h30. Elle sera suivie d'un échange entre le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet et ses collègues du gouvernement dans l'après-midi. Bruxelles Mobilité se réunira par ailleurs avec les trois autres Régions et les sociétés de transports en commun à 15h30 au Cabinet de Pascal Smet.

La rencontre avec les acteurs locaux a permis de proposer des pistes de réflexion pour améliorer la situation, car des embarras de circulation ont déjà été signalés samedi. "On a évalué si les mesures mises en place en termes de balisage, de signalisation et de déviation fonctionnaient correctement", explique Camille Thiry. "Des solutions plus intéressantes doivent être apportées. La réunion nous a permis d'échanger toute une série d'idées avec la commune, idées qu'on doit décider de concrétiser ou non cette après-midi. Cela devrait nous permettre de proposer des solutions alternatives si la fermeture perdure." Il est notamment question d'un renforcement des transports en commun.

Les résultats des analyses approfondies du béton dans la structure interne sont attendus au plus tard mercredi. Sur base de ces premiers éléments, Bruxelles Mobilité évaluera si la circulation peut-être maintenue ou non en marge des travaux.

Bruxelles Mobilité a décidé de fermer le viaduc Herrmann-Debroux préventivement, entre la station de métro Beaulieu et la chaussée de Wavre, à la suite de la mise au jour d'importants dégâts au béton de l'infrastructure.

Nos partenaires