Le référendum hongrois, "une illustration d'une Union européenne qui se trouve à ses limites"

02/10/16 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Source: Belga

Le référendum organisé par la Hongrie contre le plan européen de répartition de réfugiés est "une illustration d'une Union européenne qui se trouve à ses limites", a affirmé le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA), dimanche sur le plateau de l'émission De Zevende Dag (VRT).

Le référendum hongrois, "une illustration d'une Union européenne qui se trouve à ses limites"

© BELGA

Theo Francken a dit avoir un sentiment mitigé à l'égard du référendum hongrois. "Ce n'est pas très correct. On a discuté et voté avec une large majorité - également en Belgique - un plan européen de répartition", a-t-il souligné. Que Budapest refuse ensuite de l'exécuter est une "étrange interprétation de la démocratie".

Néanmoins, la Hongrie est l'un des pays situés aux frontières de l'espace Schengen sur qui retombe "le sale boulot", a-t-il ajouté. Tirer à tout-va sur la Hongrie et sur son Premier ministre Victor Orban est donc un peu "hypocrite", à son sens.

Pour le secrétaire d'Etat, le référendum hongrois montre surtout que l'Union européenne a grandi trop vite et se heurte à ses limites. La Hongrie profite des subsides européens, mais refuse pour autant de faire des efforts pour accueillir les migrants. "La solidarité à sens unique ne fonctionne pas", a-t-il conclu.

Ce dimanche, quelque 8,3 millions d'électeurs sont appelés à valider l'opposition de Viktor Orban à la répartition de réfugiés au sein de l'Union européenne.

Nos partenaires