Boris Johnson © belga

Fêtes à Downing Street pendant les confinements: plus de 50 amendes émises

(Belga) La police britannique a annoncé mardi avoir émis plus de 50 amendes pour infractions aux règles anti-Covid lors de fêtes organisées dans les cercles du pouvoir, sans préciser qui était visé par ces sanctions faisant suite au « Partygate » affaiblissant Boris Johnson.

Après avoir infligé fin mars 20 premières amendes, Scotland Yard a indiqué dans un communiqué que plus de 50 avaient désormais été délivrées. « Nous faisons tous les efforts possibles pour faire avancer cette enquête rapidement, ce qui implique de continuer à évaluer des quantités importantes de documents », a ajouté la Metropolitan Police de Londres, indiquant que d’autres sanctions pourraient être délivrées. La police ne précise ni quelles sont les personnes visées ni quels sont les événements concernés, alors que les révélations se sont enchaînées ces derniers mois sur les pots de départ, fêtes d’anniversaire ou autres soirées pendants les confinements successifs imposés depuis deux ans. Downing Street a précisé que les médias seraient informés si le Premier ministre était concerné, mais a toujours refusé de s’exprimer sur son épouse Carrie Johnson. Ce scandale avait plongé dans une crise sans précédent Boris Johnson, qui était arrivé triomphalement au pouvoir en juillet 2019 et à la popularité longtemps inoxydable. Un temps considéré comme sur un siège éjectable en janvier face aux défections dans sa majorité, le dirigeant conservateur semble avoir surmonté la crise, notamment en vantant son rôle moteur dans les sanctions infligées contre la Russie après l’invasion de l’Ukraine. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content