Les contaminations atteignent des niveaux élevés dans certaines communes. © iStock

Les cas de Covid ont doublé dans certaines provinces: la situation dans votre commune (carte interactive)

Eglantine Nyssen
Eglantine Nyssen Journaliste au Vif

En une semaine, les cas ont explosé dans certaines provinces. En province de Namur par exemple, ils ont fait +110,4%.

Entre le 16 et le 22 janvier, 49.289 nouvelles contaminations au Covid ont été dépistées en moyenne par jour, soit une augmentation de 77% par rapport à la semaine précédente. Près de 94,5% des cas sont attribués au variant Omicron. Pour donner un ordre de comparaison, il y a un mois, entre le 15 et le 21 décembre, 7.011 cas étaient détectés en moyenne quotidiennement.

Au cours des 7 derniers jours, une moyenne de près de 115.000 tests ont été effectués par jour, avec un taux de positivité de 45,2%, un taux en augmentation de 10%. Le taux de reproduction est de 1,27, cela signifie que l’épidémie tend à progresser. En effet, le taux de reproduction représente le nombre moyen de nouveaux cas causés par une personne infectée dans une population sans immunité. Un taux supérieur à 1 signifie qu’une personne malade en contamine en moyenne plus d’une autre et donc que l’épidémie progresse.

Changement d’approche

Ce lundi, Yves Van Laethem répondait aux questions des lecteurs du Vif. Parmi vos questions, celle de nouvelles mesures a notamment été posée. « Omicron, pour l’instant, fait changer l’approche. Le problème, c’est qu’Omicron, ce n’est jamais qu’une phase dans l’évolution de ce virus. Une phase au bout de laquelle on espère qu’on tirera plus de points positifs que des autres. Il y aura toujours des hospitalisations et des morts avec Omicron aussi. Mais il y aura un certain nombre de points positifs. Il stimule l’immunité d’une bonne partie de la population.

Pour l’instant, Omicron nous désarçonne un peu. Une illustration : Omicron, c’est comme un feu qui éliminerait toute la broussaille, donc il n’y a pas de deuxième feu. En attendant, il y quelques maisons qui ont été carbonisées. Et donc, avec Omicron, on va enlever cette « broussaille », beaucoup de gens auront acquis une certaine immunité. Mais on ne sait pas comment sera le feu suivant, et s’il y a de très grandes flammes qui arrivent, elle se foutent qu’il n’y ait plus de broussaille, elles vont quand même tout ravager, parce qu’elles font 15 mètres de haut. Ça fait que pour l’instant, Omicron nous désarçonne un peu. Mais comme rien ne nous permet de dire que les feux suivants seront relativement gentils, c’est malgré tout une bonne chose d’avoir le baromètre sous le bras. »

Martelange, la plus touchée

Certaines communes restent plus touchées par le Covid. Cinq communes enregistrent plus de 7.000 cas de Covid pour 100.000 habitants: Deerlijk, Dentergem, De Pinte, Harelbeke et Zwevegem. Cela signifie que, dans ces communes, plus de 7% de la population ont été infectés au cours des 14 derniers jours. La commune francophone qui connait le plus de cas est Attert avec 6668 cas.La semaine dernière, une seule commune seulement dépassait le taux des 5.000. Aujourd’hui, elles sont 161. Aucune commune ne compte aucun cas de Covid sur les 14 derniers jours.

Entre le 16 et le 22 janvier, l’incidence du virus était de 49.289 nouvelles infections pour 100.000 habitants en moyenne en Belgique, un chiffre en augmentation de 77%. Le nombre de cas diagnostiqués augmente dans toutes les provinces. C’est dans la province de Namur que la hausse est la plus marquée avec une augmentation de 110,4% des cas sur la semaine écoulée. Suivie par la province de Flandre Occidentale (+109,7%) et du Luxembourg (+100,8%). Bruxelles connait une moins forte hausse avec +29,7% des cas sur la semaine écoulée.

En chiffres absolus sur la semaine écoulée, la province d’Anvers compte toujours le plus grand nombre de cas confirmés de coronavirus (54.706 cas).

Hospitalisations en hausse également

Selon les chiffres de Sciensano, entre le 19 et le 25 janvier, il y a eu en moyenne 330 patients admis à l’hôpital et positifs au Covid-19, soit une augmentation de 51% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 3.438 personnes positives au Covid séjournent actuellement à l’hôpital (+42%), dont 367 patients traités en soins intensifs (-6%). Au cours de cette période, 25 personnes sont décédées par jour en moyenne après avoir été testées positives (+20%).

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content