© GF

Stellantis teste la recharge par induction « grandeur nature »

Laurent Blairon journaliste

C’est le long de l’autoroute A35, entre Milan et Brescia, que Stellantis a inauguré son  » arène du futur « , un circuit de 1050 m sur lequel les véhicules électriques compatibles peuvent être rechargés en roulant.

C’est sans doute l’une des technologies sur lesquelles les marques automobiles fondent leurs plus grandes ambitions. La recharge par induction dynamique (DWPT, pour Dynamic Wireless Power Transfer) résoudrait en effet tous les problèmes (et craintes) liés à la recharge d’une voiture électrique. Des portions de route (voire toutes les routes, dans un monde idéal) diffuseraient un courant capté par les batteries de votre voiture, sans s’arrêter, ce qui rendrait l’autonomie des voitures électriques quasiment illimitée. Pour étudier les avantages, mais aussi les inconvénients de cette solution, le Groupe Stellantis a créé un anneau de bitume de 1050 m fonctionnant comme tel.

La piste d'essai équipée d'une bande de recharge mesure 1050 m de long.
La piste d’essai équipée d’une bande de recharge mesure 1050 m de long.© GF

Fiat & Iveco

Coulé dans le bitume (sur la photo d’introduction, on distingue très bien la zone équipée: la bande centrale foncée), un réseau de câbles électriques alimentés par le réseau électrique public génère un champ magnétique capté par des véhicules prédisposés qui transforment directement ces ondes en électricité réutilisable par la voiture. Pour répondre aux attentes des ingénieurs, le site est alimenté par un dispositif électrique de 1 mégawatt. Stellantis a adapté deux véhicules pour cette expérience : une Fiat 500 e et un bus de la gamme Iveco. En phase d’essais, ces véhicules accumulent le plus de kilomètres sans besoin de recourir à des bornes/chargeurs classiques. Ils alternent des passages entre la bande émettrice de courant et l’autre, non équipée, pour tester la capacité de captation du module récepteur installé sur cette 500 et ce bus Iveco. Le site est évidemment privé et donc inaccessible au grand public. Le Groupe Stellantis ne communique pas encore les détails des expériences, mais confirme des avancées très encourageantes. L’ « Arena del Futuro », vient récemment d’être désignée comme l’une des 100 inventions les plus importantes de 2021 par le prestigieux magazine Time.

Partner Content