© capture d'écran dsk-support.com

Une gamme de T-shirt en soutien à DSK

Les adeptes de la théorie du complot dans l’affaire DSK vont être ravis. Une ligne de T-shirt estampillée « Free DSK » ou « No jail for DSK » est en vente sur le net.

L’idée de ce commerce revient à trois étudiants à la faculté d’économie de Nancy, précisément celle où Dominique Strauss-Kahn a enseigné il y a une trentaine d’année.

Plusieurs slogans et illustrations sont proposés sur le site dsk-support.com, disponibles sur T-shirt masculin et féminin ou sur sweet-shirt. Parmi les slogans on trouve : « Free DSK », (« DSK libre ») le plus vendu selon les étudiants, le provocateur « No jail for DSK » (« Pas de prison pour DSK ») avec un plumeau pour le « i » qui leur a valu des protestations, « DSK not guilty » (« DSK non coupable ») ou encore « I seduced and she said : oui oui » (« Je l’ai séduite et elle a dit : oui oui »).

« On ne sait pas si on aurait voté pour lui, mais on trouve le traitement par la presse américaine choquant », dit Pierre Cadorin, l’un des étudiants à l’origine du projet, qui affirme ne pas être adhérent du Parti socialiste. « Certains nous disent que c’est honteux, que nous manquons de respect envers la plaignante. Mais nous ne parlons pas d’elle, nous ne parlons que de DSK », se défend-t-il.

Depuis le lancement de leur ligne en partenariat avec un site internet, les trois étudiants, âgés de 22 ans, ont vendu près de 500 t-shirts, « avec une pointe de 100 t-shirts le lundi 6 juin lors de la comparution (de DSK) devant le tribunal de New York », a affirmé Pierre Cadorin.

Le Vif.be, avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content