Les organisations environnementales saluent la stratégie hydrogène du gouvernement fédéral

Le Vif

Les organisations environnementales Greenpeace, Inter-Environnement Wallonie et Bond Beter Leefmilieu ont salué vendredi la stratégie hydrogène approuvée par le gouvernement fédéral. Elles appellent cependant les autorités à la vigilance. « Le développement de la filière hydrogène ne peut servir d’excuse pour prolonger notre dépendance au gaz fossile », avertissent-elles.

Le gouvernement fédéral a approuvé vendredi une stratégie en vue de faire du pays un hub d’importation et de transit de l’hydrogène renouvelable et, de la sorte, un précurseur dans cette technologie.

Climat: la Belgique veut devenir un hub de l’hydrogène renouvelable

Pour les trois organisations, « cette stratégie est une pierre essentielle pour la transition vers un système énergétique 100% renouvelable et met les bons accents pour les années à venir« . « Le texte reste prudent sur les utilisations futures de cette molécule », relèvent-elles, et « il rappelle qu’il est plus efficace d’utiliser l’électricité renouvelable directement plutôt que de la convertir en hydrogène vert, étant donné les pertes de transformation ».

« Au final, l’hydrogène sera surtout utile comme matière première ou pour les hautes températures dans l’industrie, et éventuellement pour la production d’électricité », explique Jan Van De Putte, expert énergie chez Greenpeace. « Mais pour le chauffage ou le transport, l’utilisation directe de l’électricité verte sera toujours plus efficace.« 

La prudence est de mise

Les ONG restent cependant prudentes quant au développement de la filière. « Il faut surtout veiller à ce que la stratégie hydrogène ne serve pas à justifier l’expansion de l’infrastructure fossile avec CCS (capture et stockage du carbone) pour produire de l’hydrogène dit « bleu ». De tels investissements pourraient conduire à un verrouillage de notre système énergétique dans le gaz fossile pour de nombreuses années », mettent-elles en garde.

Greenpeace, Inter-Environnement Wallonie et Bond Beter Leefmilieu se réjouissent par ailleurs que la stratégie se cantonne à des projets d’infrastructure centralisés, liés à des usages principalement industriels.

Enfin, elles plaident pour que cette stratégie aille au-delà du fédéral et soit renforcée en concertation avec les Régions, compétentes pour de nombreux secteurs clés comme la rénovation des bâtiments, les pompes à chaleur, l’électrification du transport et surtout l’encadrement du réseau de distribution de gaz.

Partner Content