© Getty images

Après avoir dévasté Porto Rico, l’ouragan Fiona frappe la République dominicaine

Le Vif

L’ouragan Fiona déversait lundi des trombes d’eau sur la République dominicaine après avoir causé des inondations et des dégâts majeurs à Porto Rico, où il a privé les habitants d’électricité et continue de provoquer de fortes précipitations.

« Les dégâts pour l’infrastructure (…) et les maisons ont été catastrophiques », a dit le gouverneur de Porto Rico, Pedro Pierluisi, lors d’une conférence de presse. « C’est un moment difficile, mais notre population est forte. »

Après avoir traversé Porto Rico, l’oeil de l’ouragan Fiona a touché terre sur la côte de la République dominicaine vers 09H30 HB, avec des vents de 144 km/h, selon le Centre national des ouragans (NHC). Les autorités dominicaines n’ont pas encore fourni de bilan des dommages provoqués par Fiona mais la presse locale fait état d’inondations dans les villes côtières de l’est du pays ainsi que de routes coupées.

Selon l’Office national de météorologie (Onamet), les pluies continueront à s’abattre sur la République dominicaine « au moins jusqu’à jeudi ».

Avant l’arrivée de Fiona en République dominicaine, l’île avait placé 13 de ses 32 provinces, dans le nord et l’est, en alerte rouge. De fortes pluies avaient commencé dimanche soir à s’abattre sur Nagua, une ville côtière d’environ 80.000 habitants située dans l’une des régions déclarées en alerte rouge.

Dégâts à Porto Rico

Auparavant, à Porto Rico, l’ouragan a provoqué des glissements de terrain, fait tomber des arbres et des lignes électriques, rendu des routes impraticables et entraîné l’effondrement d’un pont dans la ville d’Utuado, dans la région montagneuse située au centre de l’île.

L’ensemble du territoire de Porto Rico, qui compte plus de trois millions d’habitants, a été privé d’électricité à l’approche de l’ouragan. Lundi, le courant avait été rétabli pour 100.000 personnes, selon le gouverneur.

Parallèlement, quelque 196.000 personnes ont été privées d’eau potable.

Fiona avait déjà causé de sérieux dégâts lors de son passage en Guadeloupe dans la nuit de vendredi à samedi. Par endroits, l’eau était montée de plus de 1,5 mètre. Un homme y était mort, emporté avec sa maison par les flots d’une rivière en crue.

Partner Content