Carte blanche

Carte blanche

« Si vous n’agissez pas pour le climat, nous porterons plainte pour non-respect des droits de l’enfant » (carte blanche)

Face au risque d’effondrement de la civilisation humaine, un collectif de citoyens (parents et grands-parents)  s’inquiète pour l’avenir des enfants. Dans cette lettre ouverte, il appelle les dirigeants européens et des gouvernements nationaux à prendre leurs responsabilités et à mettre en œuvre immédiatement des mesures structurelles profondes.

L’ONU, dans son dernier rapport sur la réduction des risques de catastrophes (1), est très clair: les politiques mondiales actuelles accélèrent l’effondrement de la civilisation humaine. Les synergies toujours plus fortes entre les catastrophes, les vulnérabilités économiques et les défaillances des écosystèmes augmentent le risque d’un scénario « d’effondrement mondial ».

A l’échelle planétaire, les catastrophes se succèdent à un rythme effrayant: canicules et sécheresses mortelles, mégafeux, incendies, famines. Aucun continent n’est épargné. 

L’Europe vit actuellement une sécheresse et des températures qui battent les records, ce qui a provoqué des incendies gigantesques dans plusieurs pays. L’Italie a récemment décrété l’état d’urgence dans cinq régions du Nord à cause de ces événements extrêmes.

Mais ce n’est pas tout. D’après plusieurs études, la sixième extinction de masse des animaux s’accélère (2), les pandémies vont devenir plus fréquentes et plus meurtrières (3) et la sécurité alimentaire mondiale est gravement menacée

Des terres entières vont devenir inhabitables, entraînant des flux migratoires sans précédent. 

Toutes ces catastrophes ne vont faire que se multiplier et s’intensifier. En cause, le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité, eux-mêmes provoqués par l’activité humaine, ainsi qu’une gestion inadéquate des risques (4). 

Malgré le fait que plusieurs gouvernements aient été condamnés pour inaction climatique, malgré les appels répétés de l’ONU à enrayer la spirale d’autodestruction dans laquelle nous sommes, malgré la multiplication d’avertissements de la part de nombreux scientifiques, malgré les nombreuses manifestations dans le monde entier, nous assistons, médusés, à la relance d’un système qui nous mène pourtant droit dans le mur et qui crée toujours plus d’inégalités et d’injustices.

Dirigeants belges et européens: nous sommes révoltés par votre indifférence. Nous sommes révoltés que vous restiez sourds à ces appels répétés, que vous persistiez dans cette voie mortifère et que vous nous y entraîniez avec vous.  

Nous sommes en colère, particulièrement pour les enfants et pour les jeunes qui ont un avenir sombre devant eux, à cause de votre négligence.

Malgré que nous soyons déjà nombreux à adopter des modes de vie plus sobres et à nous engager pour protéger le vivant, nous réalisons à quel point cela ne suffira pas.

Nous avons, de toute urgence, besoin de mesures structurelles majeures. Nous avons besoin d’une rupture avec le modèle dominant. Nous avons besoin d’autres perspectives que celles que ce système à bout de souffle nous laisse entrevoir.

Un autre modèle est possible. De nombreux penseurs et philosophes nous montrent la voie à suivre mais vous ne les écoutez pas.

Vous semblez de plus en plus déconnectés de la réalité, à l’instar de ces ultra-riches, occupés à préparer un avenir technologique fondé sur la numérisation et l’intelligence artificielle.

Jusqu’où devrons-nous aller pour vous faire revenir à la raison? Pour que vous preniez enfin conscience des risques que cette fuite en avant fait peser sur la masse de l’humanité ?

Pensez-vous que nous allons accepter que nos enfants soient précipités dans le chaos pendant qu’une poignée de privilégiés continuent tranquillement de détruire notre monde ?

Mesdames et Messieurs, nous vous sommons, de prendre, enfin, les responsabilités qui vous incombent.

  • Déclarez immédiatement l’état d’urgence environnementale.
  • Mettez en place un organe de gestion du climat, de l’environnement et de la biodiversité. 
  • Mettez en œuvre les nombreuses solutions préconisées par l’IPBES et le GIEC
  • Attaquez-vous sérieusement aux inégalités sociales et à l’évasion fiscale.
  • Renforcez les secteurs essentiels afin qu’ils puissent être plus résilients face aux menaces climatiques, sanitaires et environnementales et qu’ils puissent participer aux adaptations nécessaires.  

L’article 6 de la Convention internationale des droits de l’enfant mentionne que chaque enfant a un droit inhérent à la vie, à la survie et au développement. Nous estimons que les droits de l’enfant ne sont pas respectés. Par conséquent, sans réaction de votre part, nous déposerons plainte pour non-respect des droits de l’enfant auprès des tribunaux compétents.

Le titre est de la rédaction. Titre original: « Un avenir pour nos enfants ».

Sources

1. United Nations Office for Disaster Risk Reduction (2022). Global Assessment Report on Disaster Risk Reduction 2022: Our World at Risk: Transforming Governance for a Resilient Future. Summary for Policymakers. Geneva.

2. Ceballos G, Ehrlich PR, Raven PH. Vertebrates on the brink as indicators of biological annihilation and the sixth mass extinction. Proc Natl Acad Sci U S A. 2020 Jun 16;117(24):13596-13602. doi: 10.1073/pnas.1922686117. Epub 2020 Jun 1. PMID: 32482862; PMCID: PMC7306750. 

3. IPBES (2020) Workshop Report on Biodiversity and Pandemics of the Intergovernmental Platform on Biodiversity and Ecosystem Services. Daszak, P., das Neves, C., Amuasi, J., Hayman, D., Kuiken, T., Roche, B., Zambrana-Torrelio, C., Buss, P., Dundarova, H., Feferholtz, Y., Foldvari, G., Igbinosa, E., Junglen, S., Liu, Q., Suzan, G., Uhart, M., Wannous, C., Woolaston, K., Mosig Reidl, P., O’Brien, K., Pascual, U., Stoett, P., Li, H., Ngo, H. T., IPBES secretariat, Bonn, Germany, DOI:10.5281/zenodo.4147317

4. UN Office for Disaster Risk Reduction (UNDRR), The human cost of disasters: an overview of the last 20 years (2000-2019)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content