Espagne

Gironde, Espagne, Portugal: le sud de l’Europe toujours en proie à d’intenses feux de forêt

Olivia Lepropre
Olivia Lepropre Journaliste au Vif

La vague de chaleur en Europe occidentale continue de provoquer des feux de forêt dévastateurs.

Cette vague de chaleur est la deuxième en à peine un mois en Europe. La multiplication de ces phénomènes est une conséquence directe du réchauffement climatique selon les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence.

En France, en Grèce, au Portugal, ou encore en Espagne, des incendies ont brûlé des milliers d’hectares, forçant des milliers d’habitants et de touristes à fuir leurs résidences. Plusieurs membres des services de secours et de lutte contre les incendies ont également perdu la vie.

france gironde feux de forêt
Gironde, France

En Gironde, une situation qui se dégrade

La journée de lundi pourrait d’ailleurs être l’une des plus chaudes jamais enregistrées en France. Météo France recommande aux habitants des zones concernées une vigilance absolue face à des « phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle ». On prédit ainsi, dans certaines zones du sud-ouest, « une apocalypse de chaleur » qui pourrait atteindre 44° par endroits, suivie d’une « nuit torride ».

france gironde feux de forêt
Gironde, France

Des prévisions qui ne risquent pas d’améliorer les nombreux feux de forêt, qui ravagent le sud-ouest de la France. La mobilisation des pompiers ne faiblit pas. C’est particulièrement le cas en Gironde, où près de 13.000 hectares de forêt sont déjà partis en fumée depuis mardi dernier. Le feu regagnait d’ailleurs en intensité dimanche soir, notamment dans le touristique bassin d’Arcachon, au bord de l’océan Atlantique. A la Teste-de-Buch, « la situation se dégrade. Le feu est arrivé à la mer et se dirige vers le sud », selon un tweet la préfecture, qui appelle à être « extrêmement prudent ».

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Le brasier a regagné du terrain à la faveur de vents tourbillonnants, entraînant de nouvelles évacuations. Selon les pompiers, au total, 16.200 vacanciers ont dû plier bagages en urgence depuis mardi.

Sur les réseaux sociaux, des internautes ont publié des photos et vidéos, prises depuis la mer, de cet immense brasier « haut de 30 mètres » dévorant la plage de la Lagune, au sud de la dune du Pilat.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Des feux de forêt hors de contrôle en Espagne, un pompier tué

En Espagne, une vingtaine d’incendies de forêt font toujours rage et restent hors de contrôle dans différentes parties du pays, du sud jusqu’à l’extrême nord-ouest en Galice, où les incendies ont jusqu’à présent détruit environ 4.400 hectares de végétation la semaine dernière.

espagne feux de forêt

Dans l’extrême sud, un feu qui s’était déclaré vendredi dans les montagnes des Mijas, près de Malaga, était sous contrôle dimanche soir. L’incendie a détruit près de 2.000 hectares et provoqué l’évacuation de plus de 3.000 habitants, mais 2.000 ont pu depuis regagner leurs maisons et d’autres devraient suivre.

espagne feux de forêt

Dans le nord-ouest du pays, un pompier a trouvé la mort dimanche dans un incendie à Losacio, dans la région de Zamora. « Le plus important dans un dispositif, ce sont les personnes. Des personnes qui risquent leur vie. Aujourd’hui Daniel G. V. (…) du camion de pompiers C-99, est mort en service pendant les travaux d’extinction de l’incendie à Losacio. Nous aurions aimé ne jamais avoir à donner cette nouvelle. Toutes nos condoléances », a tweeté le département environnement de la Castille-et-Léon. Le feu s’est déclaré en fin d’après-midi dimanche et son origine reste inconnue.

Accalmie au Portugal

Le Portugal connaissait lui une accalmie: dimanche, pour la première fois depuis le 8 juillet, les températures n’y ont pas dépassé les 40 degrés, après avoir atteint jeudi un record historique pour juillet de 47°.

portugal feux de forêt
Portugal

Accalmie également sur le front des incendies: un seul foyer important, près de Chaves à l’extrême nord du pays, était considéré comme actif et « pratiquement maîtrisé » sur 90% de son périmètre selon la protection civile portugaise. Néanmoins, la quasi-totalité du territoire portugais présente un risque « maximal », « très élevé » ou « élevé » aux incendies, en particulier les régions centre et nord.

Selon le dernier bilan connu, les incendies de la dernière semaine ont fait deux morts et une soixantaine de blessés. Ils ont ravagé entre 12.000 et 15.000 hectares de forêt et broussailles depuis le début de la canicule.

Plus de 1000 familles évacuées au Maroc

Les services marocains de lutte anti-incendie progressent pour circonscrire les feux de forêts qui ravagent depuis mercredi des régions boisées dans cinq provinces du nord du royaume.

Dans la province de Larache, le plus important incendie – qui couvre près de 5.300 hectares – a été maîtrisé « à 70% » tandis que les secouristes s’efforcent de venir à bout des cinq derniers foyers de moindre importance.  Un total de 1.331 familles ont dû être évacuées de 20 douars (villages) et quelques 170 habitations ont été détruites dans cette région au sud du port de Tanger, où une personne est décédée à la suite des sinistres.

Les équipes de secours étaient dimanche en passe de contrôler un autre foyer actif – qui a dévasté 400 hectares de plantations de pins et d’arbres fruitiers – dans la province voisine d’Ouezzane. Ailleurs, sapeurs-pompiers et militaires sont parvenus à juguler des feux forestiers dans des zones souvent difficiles d’accès des régions septentrionales de Chefchaouen, Tétouan et Taza.

Les causes de ces incendies ne sont pas connues mais le facteur humain n’est pas exclu. « La vérité est que les feux de forêt de Larache ont démontré, encore une fois, qu’il existe une grande défaillance au niveau de l’exécution du programme de gestion intégrée des risques de catastrophes et de la capacité à les affronter », a écrit le quotidien arabophone Al Akhbar dans son édition dominicale.

(avec AFP)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content