Waterloo TV surfe sur le succès

Xavier Attout

Six ans et deux millions de vues. La Web-TV locale est unique dans le paysage francophone et elle cartonne. Aucune ne connait la même réussite. La recette miracle ? Un noyau dur de fidèles qui alimente régulièrement le flux d’information et qui met en valeur le quotidien des Waterlootois.

www.waterlootv.be

« Nous sommes des passionnés. Pas des journalistes, mais plutôt des citoyens curieux qui veulent faire découvrir les différentes facettes de leur commune.  » Albert Hermans, 80 ans, affiche une quarantaine de reportages au compteur de Waterloo TV. Un pilier de cette initiative née il y a six ans pour créer un média complémentaire à Waterloo Info, le bulletin communal qui célébrait à l’époque son millième numéro.

Cette Web-TV communale fait aujourd’hui figure d’ovni dans le paysage francophone puisqu’il s’agit de la seule qui peut se targuer de fonctionner de manière optimale. Les chiffres impressionnent : deux millions de vues en six ans, 2 000 visiteurs par mois et plus de 300 reportages dans la boîte.  » C’est avant tout un produit participatif alimenté par les habitants, explique Yves Vander Cruysen (MR), l’échevin de l’Information, à l’origine de cette initiative. Il n’y a pas d’influence politique. Rien de politique, rien de commercial.  »

Depuis son lancement, Waterloo TV dispose d’un groupe de fidèles d’une vingtaine de personnes.  » Il est assez facile de créer un site et de mettre quelques vidéos en ligne, précise Yannick Jacquet, responsable de Waterloo TV. Mais le plus important est de maintenir les troupes en éveil. Il faut que l’intérêt perdure pour eux et pour le public. D’où notre volonté de créer un esprit d’équipe, d’organiser des réunions de rédaction ou encore de mettre sur pied des formations. Histoire que nos bénévoles – il y en a de tous les âges – continuent à progresser.  »

Des mutations à l’avenir

Quel est le contenu de cette Web-TV ? L’info qui fait plaisir, qui n’est pas polémique et qui fait découvrir le quotidien des Waterlootois. Pas question donc de marcher sur les plates-bandes de la télé locale du Brabant wallon, TV Com.  » Il n’y a aucune concurrence entre nous, car nous ne couvrons pas les mêmes sujets ni l’info chaude, tempère Yannick Jacquet. Notre offre est complémentaire. « D’autant plus que, même si ces vidéastes y mettent toute leur bonne volonté, la qualité des reportages reste toutefois d’un niveau très amateur…

Du contenu, il y en a pour tout le monde. Comptes-rendus de festivités locales, portraits d’artistes, bandes-annonces ou encore retransmissions en direct alimentent le flux quotidien. Le reportage le plus populaire, consacré à la vie sportive waterlootoise, a été visionné plus de 90 000 fois. Les sujets liés au champ de bataille de Waterloo sont plébiscités, tout comme les reportages d’archives ou les actualités de Belgavox.

Reste que cette Web-TV, sorte de YouTube local, devrait connaître quelques mutations à l’avenir, la profusion de vidéos s’accélérant.  » Cette télévision a réussi son pari mais beaucoup de choses ont changé depuis son lancement, détaille le Waterlootois Alain Gerlache, journaliste à la RTBF et parrain du projet. Notamment en termes de distribution. Tout le monde peut aujourd’hui poster des vidéos sur YouTube. Toutes les télévisions seront bientôt connectées à l’Internet (Smart TV), de nouvelles dynamiques pourraient se créer entre les médias traditionnels et les nouveaux fournisseurs de contenu et le développement des réseaux sociaux va encore s’accroître : bref, l’avenir est plein de défis pour cette Web-TV.  »

XAVIER ATTOUT

Partner Content