Trop peu de place à table

Tout a commencé par un manque de place à table. La maîtresse de maison voulait y voir toute la famille réunie. Mais l’agencement des petites pièces de cette ancienne fermette ne le permettait pas. Conséquence : une rénovation radicale.

AGNES MUS

Les propriétaires souhaitaient une maison à l’ambiance spacieuse et aérée, pratique et facile à entretenir, avec un maximum de lumière sans perte d’intimité. Et surtout, suffisamment d’espace pour pouvoir réunir toute la famille.

L’ancienne véranda a été démolie et remplacée par une annexe intégrée. L’intérieur de la maison a été quasi entièrement démantelé. Seuls les murs nécessaires à la stabilité de la maison ont été conservés. L’étage du bas comprend désormais d’un côté la zone de nuit avec une chambre à coucher, un dressing et une salle de bains et, de l’autre, l’espace de vie. Ce dernier est composé du séjour agrémenté d’un feu ouvert encastré, d’une grande cuisine – avec des armoires encastrées et un îlot central – et d’un bel espace pouvant accueillir la grande tablée familiale tant souhaitée.

Le grand auvent de la nouvelle annexe abrite l’extension de l’espace de vie ainsi qu’une terrasse couverte. Celle-ci constitue le maillon entre l’intérieur et l’extérieur, sorte de passage intermédiaire. En saillie, le toit de l’annexe assure une protection solaire. Orientée est, la façade arrière a été prolongée au-delà de la nouvelle extension. Vitré du sol au plafond, le mur sud-ouest de l’extension dispose d’une menuiserie extérieure en aluminium, pour maximiser le contact intérieur-extérieur.

La communication entre le hall et le séjour est assurée par une porte coulissante, placée à l’extrémité du mur. Il en découle un long mur droit et un alignement parfait entre le couloir vers la zone de nuit, le hall et l’espace de vie. Ouvert jusqu’au faîte du toit, le vaste hall d’entrée – d’où part l’escalier vers l’étage – dispose maintenant d’un volume comprenant un vestiaire et des toilettes.

A l’ambiance épurée, la zone de nuit est aussi conçue comme un grand espace. Pour souligner la sobriété et pour des raisons pratiques, la même couleur a été utilisée pour le revêtement des murs et le sol en époxy de la salle de bains, toute proche de la buanderie.

L’éclairage apparaissant primordial aux yeux de l’architecte d’intérieur pour définir l’ambiance précise d’une pièce, des lumières directes et indirectes utilisant les mêmes armatures blanches discrètes ont été intégrées dans l’ensemble de la maison. Une configuration lumineuse permettant de laisser libre cours aux envies ponctuelles des propriétaires. AGNES MUS

Architecte d’intérieur :

Sofie De Backer. 0476 72 87 38. www.sofiedebacker.be

Architecte : Joris Cools,

Cools Architectuur. 03 663 76 96. www.coolsarchitectuur.be

Découvrez l’intégralité du texte et les plans de ce reportage dans le magazine Je vais Construire de juin en vente chez votre libraire.

www.jevaisconstruire.be

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content