Ecolo et sa suppléante au Centre pour l’Egalité

Je ne remets pas en cause les compétences professionnelles de Mme Fatima Zibouh (photo) nommée, sur proposition d’Ecolo, membre suppléant du conseil d’administration du Centre pour l’égalité des chances et de la lutte contre le racisme. Je ne suis pas  » laïciste  » non plus et soutiens d’ailleurs une association internationale dotée du statut consultatif auprès des Nations unies et du Conseil de l’Europe et qui défend la liberté religieuse partout dans le monde ; un droit qui, toutefois, ne peut s’exercer dans les meilleures conditions que lorsqu’il y a séparation entre les organisations religieuses et l’Etat.

Ce que je trouve par contre tout à fait discutable, c’est qu’il suffise de dire qu’on est loyal par rapport au programme d’Ecolo pour être soutenu par lui à une fonction aussi importante lorsque l’action de l’intéressée semble autant en contradiction avec les principes de la démocratie. Je constate qu’il n’y a toujours pas eu de vraies réponses aux questions posées ou qu’elles sont esquivées.

– Est-il vrai que Mme Fatima Zibouh a effectivement signé une pétition demandant le retrait du Hamas de la liste européenne des organisations terroristes pour ensuite demander de faire retirer sa signature parce que cette information était devenue publique ? Je soutiens les droits du peuple palestinien, mais je refuse la reconnaissance d’un mouvement antisémite armé qui, dans sa charte, parle de  » créatures membres de ces organisations sionistes aux noms et formes multiples, comme la franc-maçonnerie, les clubs Rotary, les sections d’espionnage, etc., qui toutes sont des nids de subversion et de sabotage  » ou qui écrit que  » le nazisme des juifs vise également les femmes et les enfants ; ils terrorisent l’ensemble de la population, s’attaquent au gagne-pain des gens, pillent leurs biens et menacent leur honneur « .

– Mme Fatima Zibouh fait-elle bien partie du Collectif Présence musulmane qui n’est pas du tout une  » nébuleuse  » mais bien un mouvement mondial organisé qui £uvre à une application peut-être lente et douce mais bien réelle de la charia, contre les droits des homosexuels, la mixité hommes/femmes dans certains domaines, etc. ? Ecolo n’a-t-il pas pourtant critiqué avec raison, lors d’élections passées, la présence de candidats membres de l’organisation d’extrême droite turque des Loups gris sur les listes d’autres partis ? Et condamné des parlementaires flamands qui avaient rompu le cordon sanitaire contre l’extrême droite pour faire passer le projet de loi de scission de BHV ? Pourquoi, dès lors, Ecolo ne promeut-il pas plutôt des personnes d’origine arabe, iranienne, etc., progressistes, réformatrices et démocrates plutôt que des représentant(e)s de l’islam le plus réactionnaire qui soit ?

Il n’est pas donné suite aux lettres ouvertes ou portant des adresses incomplètes. La rédaction raccourcit certaines lettres pour permettre un maximum d’opinions.

Nicolas Semaille, membre d’Ecolo, fondateur de Jeunesse et Ecologie-Picardie, par courriel

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content