© EPA

RDC : une des pires crises humanitaires

La population de République démocratique du Congo est confrontée « à l’une des pires crises humanitaires au monde », a dénoncé l’ONU dont les agences font face à un « véritable défi » en raison des violences et d’un manque cruel de fonds.

« Le pays est confronté à une des pires crises humanitaires au monde » alors que « les exactions de groupes armés dont l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) ne cessent d’augmenter », a expliqué la porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires, Elisabeth Byrs. Elle a ajouté que « travailler en République démocratique du Congo (RDC) est devenu un véritable défi pour les humanitaires tant pour des raisons de sécurité que du manque de financement. »

Seulement 30% des 827 millions de dollars demandés par l’ONU pour ses opérations dans le pays sont actuellement financés. « Si l’aide financière n’arrive pas, nous allons être obligés de réduire notre assistance pour une population qui en a cruellement besoin », a insisté Mme Byrs. Parallèlement les opérations de l’ONU « sont vraiment gênées par le banditisme qui ne concerne pas que les civils, les humanitaires sont également attaqués régulièrement ».

Dans la Province orientale (nord), depuis septembre 2008, la LRA « terrorise la population, attaque, pille, brûle les villages, enlève les civils et notamment les enfants ». L’ONU a relevé que depuis décembre 2007, la LRA avait tué 1.796 civils, enlevé 2.377 personnes dont 807 enfants. Entre décembre 2009 et mars 2010 seulement, la LRA a tué 407 civils et enlevé 302 personnes dont 125 enfants. Dans les Kivu et la province du Maniema (est), les maltraitances sexuelles sont particulièrement nombreuses. En 2009 seulement, il y a eu 8000 cas de viols rapportés dont la majorité a été perpétrée par des hommes en armes.

LeVif.be avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content