© istock

Quelle est la langue la plus difficile à apprendre ?

Le Vif

Certaines langues demandent plus d’une année d’étude pour en connaître les rudiments alors que d’autres ne prennent que quelques semaines. Mais laquelle est la plus difficile de toutes ?

Il n’est pas aisé de nommer la langue la plus difficile au monde. Le Foreign Service Institute, aux Etats-Unis, a établi un tableau reprenant les langues selon leur durée d’apprentissage : de la plus courte à la plus longue. S’il vaut principalement pour les anglophones, ce tableau donne tout de même une idée globale de ce que représente l’apprentissage des différentes langues qui peuplent notre monde.

Les langues les plus similaires à l’anglais

Elles prennent entre cinq et sept mois à être apprises. Il est question du danois (dont l’écrit et le parlé diffèrent totalement), du néerlandais, du norvégien (aux normes officielles peu nombreuses), du suédois mais aussi de certaines langues d’origine latine (issues du latin) comme l’italien, le portugais, le roumain, l’espagnol et… le français. Parmi ces langues, le français prendrait plutôt sept mois pour être appris.

L’allemand, lui, prendrait huit mois pour être assimilé : cette langue comporte des déclinaisons et trois genres grammaticaux ce qui ne facilite pas son apprentissage.

La langue la plus difficile au monde
Quelles sont les langues les plus dures à apprendre ? © Getty Images/iStockphoto

Les langues les moins similaires à l’anglais

Il faudra plus de dix mois pour espérer parler grec, islandais, polonais, finnois, russe ou même turc.

Plus particulièrement, le grec est surtout difficile à cause de ses règles d’accentuation complexes. Une accentuation pourtant très importante, car elle entraîne de nombreuses inflexions qui peuvent changer le sens du mot.

L’islandais, lui, possède un vocabulaire archaïque et une grammaire complexe ce qui le rend très difficile à maîtriser. La principale difficulté de l’islandais réside dans le fait que certaines voyelles sont affectées par leur entourage lors des déclinaisons et des conjugaisons. Mais aussi : un même mot peut prendre jusqu’à 70 « formes » différentes.

Quelles sont les langues indo-européennes ? Ce sont les langues germaniques (anglais, néerlandais, allemand, danois, suédois, norvégien), les langues romanes (français, italien, espagnol, roumain, portugais), les langues slaves (russe, polonais), baltes (lituanien, letton) et celtiques (breton, écossais, irlandais). Le grec est également une langue indo-européenne.

Enfin, le finnois a une grammaire très complexe qui possède 15 cas. Le finnois emploie souvent des suffixes là où d’autres langues emploient plus volontiers des pronoms et des prépositions. Ce qui fait que l’on peut parler d’une langue « agglutinante ». La langue finnoise va aussi modifier les verbes, noms, pronoms, adjectifs et chiffres en fonction de leur rôle dans la phrase.

Les langues les plus difficiles à apprendre
Les langues les plus difficiles à apprendre © istock

Les langues les plus difficiles au monde

Les langues les plus difficiles au monde (pour les anglophones, mais les francophones ne sont pas en reste) sont:

  • l’arabe
  • le japonais
  • le coréen
  • le chinois cantonais
  • le chinois mandarin.

Il faudra plus d’un an et demi de travail régulier pour espérer maîtriser ces langues orientales.

L’arabe comporte de nombreux obstacles à l’apprentissage pour les anglophones et francophones : un alphabet de 28 lettres, une lecture de droite à gauche, peu de voyelles, ainsi qu’une construction complexe des mots en partant d’une racine de base complique son apprentissage et des lettres gutturales.

Le japonais est, lui, influencé par le chinois. Il emprunte également un grand nombre de mots à l’anglais depuis la Deuxième Guerre mondiale. La grosse difficulté de la langue vient de la différence entre la langue écrite et celle parlée. Mais aussi d’une grammaire qui sert à exprimer un vaste panel de politesse et de formalités linguistiques.

Et enfin, maîtriser le chinois nécessite d’adopter le bon ton pour l’idée que l’on veut exprimer. Il existe par exemple plusieurs tons de « a » (chacun avec une écriture différente), tous à la signification différente. Et cela ne vaut « que » pour le mandarin, le dialecte le plus répandu. Il existe de nombreux dialectes (entre 7 et 14, cela diffère selon les linguistes), le mandarin et le cantonais étant les plus connus. Le chinois peut être considéré comme la langue la plus difficile au monde pour un anglophone et un francophone.

Si apprendre une langue est donné à tout le monde, les plus jeunes seraient ceux qui s’en sortent le mieux. Au plus l’apprentissage se fait tôt, au mieux la langue sera maîtrisée.

Partner Content