Les Etats-Unis « souhaitent croire » que la Russie ne prévoit pas d’attaquer l’Ukraine

Les Etats-Unis « souhaitent croire » la Russie lorsqu’elle affirme ne prévoir aucune attaque de l’Ukraine, a déclaré lundi l’ambassadrice américaine à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, en relevant que les mouvements russes jusqu’à présent vont à l’opposé de cette position.

« Je souhaite le croire », a déclaré la diplomate lors d’une brève rencontre avec des journalistes à l’ONU, en réponse à une question sur l’affirmation du négociateur russe à Genève, Sergueï Riabkov, selon laquelle la Russie n’a pas l’intention d’attaquer l’Ukraine.

« Je souhaite qu’il dise vrai, qu’ils n’ont pas de plans, mais tout ce que nous avons vu jusqu’à présent indique qu’ils font des mouvements dans cette direction« , a ajouté Linda Thomas-Greenfield.

« S’ils ont décidé de ne pas aller de l’avant en raison de notre engagement avec eux au cours des dernières semaines, le président (Joe) Biden ayant parlé deux fois au président (Vladimir) Poutine, alors c’est une bonne chose. Mais nous continuerons à nous préparer et à planifier notre réponse s’ils prennent des mesures contre l’Ukraine », a-t-elle averti, en rappelant que Washington était, dans ce cas, « prêt à imposer des coûts énormes à l’économie russe, à renforcer la présence de l’Otan dans les États alliés en première ligne et à accroître l’aide défensive à l’Ukraine ».

A l’issue d’une rencontre à Genève, les camps américain et russe ont assuré vouloir poursuivre leurs pourparlers en vue d’une désescalade, tout en répétant leurs mises en garde mutuelles.

Partner Content