© Getty

La presse britannique fait (déjà) ses adieux à Theresa May

Olivia Lepropre
Olivia Lepropre Journaliste au Vif

Ses heures en tant que Première ministre britannique semblent plus que jamais comptées. Après une nouvelle défection au sein de son équipe, le sort politique de Theresa May ne tient plus qu’à un fil.

La sortie se rapproche pour la Première ministre britannique Theresa May. Son « plan de la dernière chance » pour mettre en oeuvre le Brexit n’a convaincu ni sa majorité ni l’opposition. Résultat : une nouvelle démission fracassante. Cette fois, c’est la ministre chargée des relations avec le Parlement, Andrea Leadsom, qui quitte le navire, déclarant « ne plus croire » que le gouvernement puisse mettre en oeuvre la sortie de l’UE. Un coup dur de plus pour Theresa May, qui s’accroche désespérément à son poste, mais dont la position est plus bancale que jamais.

Pour la presse britannique, le sort de la Première ministre est scellé, et la sortie est imminente. « Combien peut-elle encore encaisser? », s’interroge en Une le Daily Express.

Le Daily Mirror a choisi de publier une photo de Theresa May les larmes aux yeux avec le titre « Tears in the back seat ». Le journal écrit que l’adieu de May rappelle les derniers jours de Margaret Thatcher en tant que Première ministre. La Une présente d’ailleurs la Une de l’époque, avec le même titre et une photo similaire. « Mme May sait qu’elle est sur le point d’être lâchée » par son parti, écrit encore le journal.

https://twitter.com/ukpapers/status/1131467327822868481Front Pages Todayhttps://twitter.com/ukpapers

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

550rich3153600000Twitterhttps://twitter.com1.0

Cette image larmoyante de Theresa May à l’arrière d’une voiture est par ailleurs la plus utilisée par les quotidiens britanniques de ce jeudi. Même son de cloche du côté du journal The Sun, qui titre: « May sur le point de partir après le fiasco du Brexit ». Le quotidien la décrit comme « isolée et emprisonnée au numéro 10 » (en référence au 10, Downing Street, résidence du Premier ministre britannique).

https://twitter.com/guardian/status/1131305191872049152The Guardianhttps://twitter.com/guardian

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

550rich3153600000Twitterhttps://twitter.com1.0

Même impression pour The Guardian, qui la dit confrontée à un choix difficile : « partir d’elle-même ou être jetée dehors par son propre parti ».

Plus mesuré, The Independent juge qu’elle tient bon, qu’elle s’accroche. « Mais pour combien de temps? », se demande le quotidien.

https://twitter.com/ukpapers/status/1131463540332736512Front Pages Todayhttps://twitter.com/ukpapers

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

550rich3153600000Twitterhttps://twitter.com1.0

Enfin, au Daily Mail, on titre sans ambiguïté : « End of the road ». Le journal prédit une démission d’ici demain.

https://twitter.com/DailyMailUK/status/1131311930935795712Daily Mail U.K.https://twitter.com/DailyMailUK

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

550rich3153600000Twitterhttps://twitter.com1.0

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content