© iStock

Voyages scolaires: le vaccin imposé aux élèves?

Noé Spies
Noé Spies Journaliste au Vif

La rentrée scolaire sous covid soulève plusieurs questions. Récemment, un nouveau débat est arrivé sur la table: faut-il vacciner les élèves pour les voyages scolaires? Tous les acteurs semblent unanimes, alors que le cadre légal est indéfini.

La rentrée des classes en mode covid inquiète à plusieurs niveaux, cette année. Avec le variant delta plus contagieux, les débats font rage sur les mesures à prendre dans nos écoles. La semaine dernière, certains experts n’ont pas hésité à tirer la sonnette d’alarme. Certains prévoyant même une (re)fermeture des classes dans quelques semaines si la situation reste identique.

Qui dit rentrée, dit aussi voyages scolaires… et donc conditions sanitaire pour voyager. Tout doucement, donc, la question de savoir s’il faut vacciner les élèves belges pour leurs voyages scolaires à l’étranger arrive sur la table. Sur Facebook, des parents d’élèves s’interrogent. Dans certaines écoles, on leur aurait annoncé que leurs enfants devaient être vaccinés pour pouvoir partir en voyage scolaire. Alors, une question : est-ce légal, ou non ?

Les associations unanimes, le cabinet Désir abonde

Les différentes associations de parents dans l’enseignement sont unanimes sur la question, évoquée par La Libre dans son édition de mardi. « Comme le vaccin n’est pas obligatoire en Belgique, cette obligation semble abusive », dit l’Ufapec (associations de parents de l’enseignement catholique) à nos confrères. L’association prône plutôt « les autres possibilités prévues par le Covid Safe Ticket », comme, donc, le test PCR ou le certificat de guérison. Même son de cloche pour la Fapeo (parents de l’enseignement officiel): « L’école ne peut pas faire de discrimination entre les vaccinés et les non vaccinés. »

Légalement, la question de l’obligation vaccinale pour les voyages scolaires est complexe. Car en réalité, elle n’a pas encore été légiférée de façon claire. Aucun texte officiel ne l’aborde. Toujours selon La Libre, la ministre de l’Éducation, Caroline Désir (PS), confirme qu’il ne peut pas être question de vaccination obligatoire. Idem pour l’enseignement catholique (Segec) ou l’enseignement organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles (WBE).

En l’état actuel des choses, il semble donc qu’une vaccination obligatoire des élèves pour les voyages scolaires semble impossible tant que la question n’est pas traitée légalement.

La Wallonie va ouvrir 7 antennes de vaccination en marge de la rentrée académique

En marge de la rentrée académique, la Wallonie va ouvrir 7 antennes de vaccination sur les sites de plusieurs établissements d’enseignement supérieur et dans quelques communes dont le taux de couverture vaccinale peut encore être augmenté, annonce mardi la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale.

Concrètement, 3 antennes fixes seront ouvertes sur les sites des universités de Liège (du 15 au 21/09 et du 6 au 12/10), de Namur (du 21 au 25/09 et du 11 au 15/10) et de Louvain-la-Neuve (du 15 au 21/09 et du 6 au 12/10).

Quatre antennes mobiles feront par ailleurs étape, de 9h30 à 19h30, à proximité de certaines implantations de hautes écoles, universités (Fucam, université de Mons, Campus de La Reid de la HEPL) ainsi que dans certaines communes dont le taux de couverture vaccinale peut encore être augmenté.

A l’heure actuelle, 82% de la population adulte wallonne a reçu une dose de vaccin et 80% ont bénéficié d’une vaccination complète.

Tous les citoyens qui le désirent pourront se rendre dans ces 7 antennes avec ou sans rendez-vous, suivant les lieux, pour s’y faire vacciner. Les prises de rendez-vous pourront se faire via le site www.jemevaccine.be en activant le code de vaccination reçu sur le courrier d’invitation ou en appelant le numéro gratuit du call center vaccination : 0800/45 019.

Les vaccins Pfizer et ceux à dose unique Johnson & Johnson (uniquement pour les personnes de 41 ans et plus) seront administrés dans ces nouvelles antennes.

Enfin, les étudiants internationaux qui auraient reçu une première dose dans leur pays d’origine pourront également se faire vacciner, moyennant la présentation d’un document officiel attestant de cette vaccination.

(avec Belga)

A Bruxelles, les efforts se poursuivent

Les infections dues au covid continue à progresser doucement dans la capitale. Par l’intermédiaire de son plan de rentrée, la Région appelle les Bruxellois à se faire vacciner, à respecter les règles sanitaires et à se faire tester en cas de risque et après un voyage.

La campagne de sensibilisation de la rentrée visera les jeunes, via des affiches et des invitations envoyées aux parents. « Si on ne se vaccine pas, je suis convaincue qu’en octobre on va de nouveau devoir fermer la moitié des classes », met en garde Inge Neven. « Des écoles pourront prendre rendez-vous dans un centre, une antenne, un bus, organiser la vaccination au sein des établissements… Cela se prépare petit à petit ».

Les nouvelles infections de la semaine dernière à Bruxelles plus nombreuses dans la catégorie d’âge des 10-19 ans (près de 600), suivent les 30-39 avec près de 550, les 20-29 (environ 500) et les 40-49 (plus de 400). L’augmentation est aussi notable pour la catégorie des 0-9 ans qui atteint quelque 200 infections. Il y a aujourd’hui environ 2 personnes sur 1.000 pleinement vaccinées qui sont testées positives.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content