Votre collègue gagne-t-il plus que vous ? Il sera bientôt possible de le savoir

Votre collègue gagne-t-il plus que vous ? Grâce à une nouvelle directive européenne, il sera bientôt possible de le savoir. Un texte voté pour lutter contre l’écart salarial entre les hommes et les femmes.

Mardi, le Parlement européen a donné son feu vert pour l’adoption d’une nouvelle directive permettant de demander à son patron… combien gagne un collègue effectuant plus ou moins le même travail. Cette mesure sera d’application dans les sociétés d’au moins 50 salariés.

Les salaires des employés ne seront toutefois pas diffusés au vu et au su de toute l’entreprise : le montant précis de la fiche de paie restera secret mais la firme devra donner une indication sur la marge salariale. Si l’écart salarial est supérieur à 2,5%, un plan d’action devra être établi. L’employé pourra le demander lui-même ou, s’il craint des représailles, il pourra passer par son syndicat.

« Une étape historique pour éliminer les différences de rémunération entre les hommes et les femmes », s’est réjoui l’eurodéputée Groen Sarah Matthieu dans les colonnes de Het Laatste Nieuws. Cette mesure européenne vise, effectivement, à diminuer l’écart salarial persistant selon le genre du travailleur, qui s’élève en Europe à 14%, et en Belgique à 9,2%, selon le SPF Emploi.

Si les eurodéputés NV-A ont voté contre (« Il faut réduire l’écart salarial dès que possible, mais pas comme ça », a tweeté Assita Kanko), ceux de l’Open VLD et du CD&V ont approuvé la mesure. « Le principe de l’égalité salariale est inscrit dans les traités européens depuis 1957. 65 ans plus tard, force est de constater que la différence sur la fiche de paie est toujours là. Il est donc grand temps de réparer cette injustice », a estimé la députée libérale flamande Hilde Vautmans.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content