Temps sec et chaud annoncé: la Cellule d’expertise sécheresse sur le qui-vive

Le Vif

La Cellule d’expertise sécheresse, regroupant les différents interlocuteurs du secteur de l’eau en Wallonie, s’est réunie mardi sous l’égide du Centre régional de crise de Wallonie pour faire le point sur la situation de sécheresse en Wallonie.

Elle craint une nouvelle détérioration de la situation si les prévisions d’un temps sec et relativement chaud pour les dix prochains jours venaient à se confirmer.

Depuis sa précédente réunion du 21 juin, les précipitations ont essentiellement été enregistrées durant la période du 24 au 30 juin sous forme d’averses orageuses et ont permis, au niveau des eaux de surface, de temporiser la baisse des débits.

L’indice de sécheresse de l’IRM indique une situation légèrement au-dessus d’un scénario sec. Cependant, un temps sec et relativement chaud est annoncé pour les 10 prochains jours et pourrait détériorer à nouveau la situation.  Les volumes d’eau dans les barrages-réservoirs restent conformes aux capacités théoriques de référence à cette période de l’année.

Les mesures relatives aux limitations des restitutions demeurent d’application, indique la Cellule d’expertise sécheresse. En ce qui concerne les voies navigables, les débits poursuivent leur descente et atteignent des valeurs similaires à 2020 pour la Meuse.

Un monitoring constant de la situation

Pour la Sambre et la Dendre, les débits sont supérieurs à ceux observés ces dernières années sèches. Pour l’Escaut, les débits sont similaires à ceux des dernières années sèches. Pour les cours d’eau non navigables, souligne la Cellule d’expertise, il n’y a pas de changement significatif à signaler: « la descente des débits a été temporisée par les orages, mais reste très fluctuante suivant les précipitations. »

En ce qui concerne les eaux souterraines, les niveaux de la majorité des masses d’eau souterraines sont comparables aux niveaux moyens rencontrés à la même période, ces cinq dernières années. Selon la Cellule d’expertise sécheresse, la distribution publique d’eau potable ne rencontre aucune difficulté en Wallonie.

Utiliser l’eau de distribution de façon parcimonieuse

Les communes de Stoumont et de Theux maintiennent les arrêtés de police de restriction dans un but préventif.  Compte tenu de la situation actuelle et des tendances pour les prochains jours, il reste recommandé à la population d’utiliser l’eau de distribution de façon parcimonieuse pour prévenir toute difficulté de production ou de distribution dans certaines zones.  Jusqu’à la prochaine réunion du 19 juillet, le Centre régional de crise de Wallonie poursuivra un monitoring constant de la situation et convoquera la cellule d’expertise en cas de dégradation de la situation.

Partner Content