Tchad: la principale plateforme de l’opposition suspend « toute négociation » avec la junte

(Belga) La principale plateforme de l’opposition a annoncé mercredi suspendre « toute négociation » avec la junte au pouvoir au Tchad et son gouvernement, à un mois d’un grand dialogue national prévu avec l’opposition et les groupes armés.

« Wakit Tamma annonce la suspension de toute négociation relative au dialogue avec la junte et son gouvernement », à qui il reproche notamment « l’enlisement du pré-dialogue de Doha » avec les groupes armés, « la prédominance de violence au sein des forces de défense et de sécurité, (…) les violations systématiques des droits humains », a déclaré Max Loalngar, le porte-parole de Wakit Tamma, principale plateforme de la société civile et de l’opposition, lors d’une conférence de presse. Le jour même de l’annonce de la mort du président Idriss Déby Itno le 20 avril 2021, tué au front contre des rebelles après avoir dirigé 30 ans le Tchad d’une main de fer, son fils, le général Mahamat Idriss Déby Itno, a pris le pouvoir à la tête d’un Conseil militaire de transition (CMT) de 15 généraux. Il avait immédiatement dissout parlement et gouvernement et abrogé la Constitution mais promis des « élections libres et démocratiques » dans un délai de 18 mois renouvelable une fois, après un « dialogue national inclusif », plusieurs fois reporté, et prévu le 10 mai. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content