Sammy Mahdi © belga

Sammy Mahdi veut un CD&V de centre-droit sur le plan culturel et sociétal

Le Vif

Le candidat à la présidence du CD&V Sammy Mahdi souhaite, s’il est élu, restructurer le parti chrétien-démocrate, tout en renforçant son caractère social mais en le rendant plus conservateur sur l’aspect culturel et sociétal, affirme-t-il dans une série d’interviews publiées lundi.

« Il reste plusieurs choses à faire (après celles réalisées par l’actuel président Joachim Coens, qui souhaite céder la main). Nous devons d’abord nous restructurer en interne. Nous avons, aujourd’hui encore, trop de baronnies qui fonctionnent les unes à côté des autres. Nous devons transformer le parti en une machine bien huilée, centralisée, qui travaille comme la plupart des partis modernes », a ainsi déclaré l’actuel secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration aux journaux ‘La Libre Belgique’ et ‘La Dernière Heure’.

   « Le côté stratégique du parti doit également être remis sur le métier (…). Il faut réfléchir aux racines du parti. Qu’est-ce qui constitue la spécificité d’un chrétien-démocrate? », a ajouté M. Mahdi.

   Il admet souhaiter que le CD&V soit plus social, mais aussi plus conservateur sur l’aspect culturel et sociétal. « Sur le volet sociétal, le CD&V doit être un parti de communautés et non un parti communautariste comme l’a été le Cdh. Le +vivre-ensemble+ a trop longtemps été réduit à une vision de la société où chacun vit simplement à côté des autres. Non, ce n’est pas ça le +vivre-ensemble+: il est important que chacun fasse partie de la communauté, avec un devoir d’intégration et un socle commun partagé par tous. Nous avons traîné à travailler sur ce socle commun de valeurs », a-t-il souligné.

Partner Content