© Image Globe

Reynders : la Belgique a choisi de participer à une Union européenne « full options »

Le Vif

La Belgique a choisi l’option d’une Europe « toutes options », contrairement aux pays qui bénéficient d’exemptions dans les traités européens ou qui envisagent de renégocier leurs relations avec l’Union, a affirmé lundi le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders.

« Nous faisons le choix du « full options model », avec les droits et les obligations » qu’il implique, a lancé le chef de la diplomatie belge en ouvrant à Bruxelles les annuelles « journées diplomatiques » réunissent chaque année les chefs de postes diplomatiques et consulaires belges à l’étranger (ambassadeurs, consuls généraux et représentants permanents), en présence pour la première fois de plusieurs de ses collègues européens.

Assurant qu’il « respecte » l’annonce du Premier ministre britannique David Cameron – qui a indiqué le 23 janvier souhaiter renégocier les conditions d’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne, avant d’organiser un référendum avant la fin 2017 pour donner aux Britanniques le choix de rester ou de quitter l’UE -, M. Reynders (MR) a toutefois prévenu qu’un tel « détricotage » de la construction européenne « nous poserait un sérieux problème ». La présence du Royaume-Uni au sein de l’UE est « un surcroît de richesses », a-t-il fait valoir.

Partner Content