Conner Rousseau © Belga

Menaces à l’encontre de Conner Rousseau: une enquête est en cours

Une enquête sur les menaces proférées à l’encontre de Conner Rousseau est en cours et un procès-verbal a été établi, a confirmé la police locale de Saint-Nicolas.

Het Laatste Nieuws (HLN) et VTM Nieuws ont fait état menaces de mort orales brandies il y a 15 jours à l’encontre de Conner Rousseau, ancien président du parti socialiste flamand Vooruit, qui a démissionné vendredi.

« La police n’a pas voulu révéler l’identité des suspects, mais il s’agirait d’un ‘groupe de personnes’ qui auraient indiqué vouloir faire quelque chose à Conner Rousseau », selon HLN.  » Si le parquet de Flandre orientale n’a pas encore livré d’informations sur l’affaire, la police locale, elle, a confirmé qu’un procès-verbal avait été établi et qu’une enquête était en cours. « Nous prenons chaque rapport au sérieux. Dans l’intérêt de l’enquête, nous n’en dirons pas plus », a souligné la police locale.

La tête de Vooruit admet que ses propos sont racistes

La nouvelle présidente de Vooruit Melissa Depraetere et la ministre Caroline Gennez ont toutes deux explicitement qualifié de « racistes » les propos tenus par Conner Rousseau. « On m’a demandé une centaine de fois ces derniers jours si nous pensions que les propos de Conner Rousseau étaient racistes et sexistes. Oui, nous le pensons, même sa maman l’a dit », a déclaré Melissa Depraetere sur Qmusic. 

Lors de l’émission De Zevende Dag , Melissa Depraetere avait estimé qu’il appartenait aux tribunaux de déterminer si les déclarations de l’ancien président des socialistes flamands étaient racistes. La ministre de la Coopération au développement, Caroline Gennez, s’est exprimée dans le même sens un peu plus tard dans l’émission De Ochtend sur Radio 1. « Je n’ai aucun problème à nommer ces déclarations comme telles. C’est ce qu’elles sont. Elles sont non seulement fausses, mais aussi racistes et sexistes. C’est la seule qualification correcte. Tous les mandataires condamnent très fermement ces déclarations faites au cours de cette nuit d’ivresse », a-t-elle pointé.

Contenu partenaire